Aller au contenu principal

Observatoire des prix et des marges
Le lait français représente la moitié du prix de la bûchette de chèvre

Le dernier rapport de l’Observatoire des prix et des marges est plutôt optimiste pour la filière caprine.

Pour un kilo de buchette de chèvre dont le prix avoisine les 9,57 euros, 4,67 euros sont destinés au lait français.
© FranceAgriMer

La part du prix de vente destinée à la matière première française dans les bûchettes de chèvre en grande surface est de plus en importante. En 2019, le lait représentait plus de 51 % du prix de vente, contre 46 % en 2015, soit un gain d’environ trente-cinq centimes par kilo de bûchette vendue. La répartition du prix moyen de la bûchette de chèvre se démarque des autres fromages. Le coût de la matière première destinée à la fabrication d’un camembert vendu en grande surface ne représente que 41 % du prix de vente.

Coût réduit du rayon crémerie                                                                          

Outre la part allouée au producteur, c’est la répartition globale du prix qui évolue. La marge brute de l’industrie a diminué de trente-trois centimes par kilo de bûchette entre 2018 et 2019 alors que la part réservée au distributeur a augmenté de quatorze centimes entre ces deux années.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La filière cherche en premier lieu à désengorger le marché et réduire massivement les surstocks de chevreaux.
L’engraissement de chevreaux dans l’incertitude
Les tractations se poursuivent pour que les chevreaux d’automne puissent être correctement engraissés et abattus.
Les chèvres d'Angélique sont choyées pour produire du lait qui sera transformé en fromages.
[ Vidéo ] Angélique raconte sa passion des chèvres et des fromages au lait cru
Angélique est éleveuse de chèvres et fabrique ses propres fromages au lait cru à la ferme. Elle nous invite à partager une…
Luzernes : Désialis absent du marché jusqu'à la fin septembre minimum
La dépêche
Face à une moindre production de luzerne sur les deux premières coupes, le déshydrateur est dans l’attente des résultats des deux…
La ferme de Pracoutel est une entreprise familiale au coeur de la Drôme et la fabrication des picodons est inscrit dans ses gènes. © B. Morel
Du picodon de qualité bien valorisé
Dans la Drôme, la ferme de Pracoutel produit du picodon fréquemment primé aux concours et bien valorisé auprès des consommateurs.
Il était une fois dans l'ouest, la chèvre des fossés © ASP La Chèvre des Fossés
Un ouvrage dédié à la chèvre des fossés
Il était une fois dans l’Ouest, la chèvre des fossés retrace l’histoire d’une race locale qui a bien failli disparaître. L’…
Les abatteurs se sont engagés à collecter et abattre tous les chevreaux jusqu’à la fin de la campagne 2020/2021.
La Fnec annonce une reprise de la collecte des chevreaux
 Après des semaines d'incertitudes, les abatteurs se sont enfin engagés à abattre tous les chevreaux engraissés. 
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre