Aller au contenu principal

Après l’incendie, l’élevage renaît de ses cendres

Isabelle et Alain Durand n’ont pas baissé les bras et ont tout repensé après l’incendie qui a détruit la quasi-totalité de leur ferme.

Lorsqu’en janvier 2017, Isabelle et Alain ont découvert un dimanche soir trois de leurs quatre bâtiments d’élevage calcinés et plus de 400 chèvres brûlées vives et dont une trentaine très gravement blessées, ils n’auraient pas pensé être toujours éleveurs deux ans plus tard. « Trois choix s’offraient à nous, se rappelle Isabelle Durand, une émotion certaine dans la voix. Soit l’arrêt simple et définitif, soit une reconstruction simple pour finir tranquillement notre carrière jusqu’à la retraite, soit rebondir et repenser complètement notre rapport à l’élevage avec l’idée d’avoir un bel outil à transmettre. » Le couple a opté pour la troisième option et ne semble rien regretter aujourd’hui. Alain Durand s’est installé en 1989 avec 120 chèvres et après plusieurs agrandissements et la création de l’EARL du Chêne Goirand avec sa compagne, le cheptel avait atteint 400 têtes avant le drame.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Avec l'aide de cabinet d'éthologie, les laiteries H. Triballat Rians vont former  leurs 450 producteurs de lait au bien-être animal.  © Rians
Les Laiteries H. Triballat Rians s’engagent sur le bien-être des animaux et la rémunération des éleveurs
Les Laiteries H. Triballat Rians veulent monter en gamme en s’engageant à sortir les chèvres et mieux rémunérer les éleveurs.
Bayle fabrique des stalles qui distribuent des aliments lors de la traite. © Bayle
Rachat de Bayle Industries et CK-lndustries
Le groupe Sofilab, propriétaire des sociétés La Buvette, Satene, Mazeron et Rotoplus, vient d’acquérir les sociétés CK-…
Race très rustique, la chèvre des Pyrénées peut aussi bien être élever pour son lait, sa viande ou simplement son appétit pour les broussailles. © DR
La chèvre des Pyrénées, de la débroussailleuse à la productrice mixte
Classée dans les races à petits effectifs, la chèvre des Pyrénées ne cesse de conquérir de nouvelles exploitations pour son…
En cas de mammites sévères, la réforme peut s’avérer une décision judicieuse. © D. Hardy
Les mammites cliniques chez la chèvre
Peu fréquentes chez la chèvre, les mammites restent un critère d’alerte sur la santé des mamelles du troupeau et devront faire l’…
L'engraissement des chevreaux à la ferme représente encore beaucoup de travail supplémentaire pour une valorisation trop faible. © D. Hardy
Ils engraissent les chevreaux à la ferme
En Dordogne, en Deux-Sèvres, dans les Hautes-Alpes ou dans les Bouches-du-Rhône, des éleveurs engraissent eux-mêmes leurs…
Mickaël Séveno et sa conseillère comptent exploiter plus à fond les données de la vidéo. © V. Bargain
« L’analyse vidéo a permis de mieux respecter les cycles des chèvres »
Grâce à la vidéo, Mickaël Séveno a pris conscience qu’il distribuait le deuxième repas de concentré trop tôt pour respecter le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre