Aller au contenu principal

Adapter le budget de la PAC 2023 aux objectifs d’augmentation des surfaces bio

Il faut plus d’argent de la PAC pour l’agriculture biologique, c’est ce qu’ont défendu les intervenants du débat parlementaire organisé par la Fnab le 7 avril 2021. 2 % du budget, c’est la part qui y est consacrée actuellement. Pour un objectif de 20 % des surfaces, c’est insuffisant, selon le syndicat.

© Tobias Frick / Pixabay

« Réforme de la PAC : il est temps de développer l’agriculture bio ! », tel était le thème d’un débat parlementaire organisé en ligne par la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab).

La rencontre sur la politique agricole commune (PAC) et l’agriculture biologique était organisée autour d’un public de parlementaires dont trois intervenants :

. Sandrine Le Feur, députée du Finistère,

. Dominique Potier, député de Meurthe-et-Moselle,

. Daniel Salmon, sénateur d’Ille-et-Vilaine, venu remplacer Joël Labbé, sénateur du Morbihan, qui n’a pu participer à ce débat.

Ce rendez-vous d’un peu plus d’une heure a permis d’entendre les points de vue de :

. Guillaume Riou, président de la Fnab,

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bio.

Les plus lus

Innovations : il fallait y penser pour la vente en vrac
Les Marches
Réseau Vrac met en avant les innovations qui devraient faire rebondir la distribution en vrac de tous produits alimentaires.
Céréales et oléoprotéagineux bio : collecte estimée à la baisse en maïs, tournesol et soja
La Depeche
Alors que les récoltes d’automne démarrent progressivement dans les campagnes françaises (en étant ralenties par les pluies), les…
Conversion au bio en grandes cultures : est-ce encore rentable ?
Grandes Cultures
Des prix qui stagnent et de faibles disponibilités en fertilisants organiques interrogent bien des producteurs engagés en…
Fruits et légumes conventionnels sous signe de qualité : bon début pour Orlana, la marque de Banagrumes
Fruits et Légumes
Orlana, une marque du grossiste Banagrumes à Rungis, fête ses deux ans d’existence. Alain Alarcon, président, fait le point pour…
Le prix du lait bio se redressera fin 2022
Lait
Quelques laiteries du Grand Ouest, liées à l’OP transversale Lait bio Seine et Loire, ont annoncé une hausse du prix pour le…
Agriculture biologique : « La hausse des prix en conventionnel me permet de vendre du blé à 380 €/t en C2 »
Grandes Cultures
Pour Théophile Letierce, agriculteur en conversion bio à Saclay (91), le contexte actuel ne remet pas en cause sa conversion en…
Publicité