Aller au contenu principal

Tour d’actualité pour la section bovine

Cours de la viande, FCO, plan d’urgence et sécheresse étaient à l’ordre du jour du conseil d’administration de la section bovine de la FDSEA.

© MH

Le président de la section bovine, Christian Arvis, avait souhaité réunir les membres de son conseil d’administration afin de faire un point sur les différents sujets d’actualité. Tout d’abord sur la sécheresse, les membres présents ont unanimement rappelé leur inquiétude quant à la reconnaissance du département en calamités agricoles. Pourtant dans certains cantons, des cours d’eau ne coulent plus depuis le mois de juin et des expertises réalisées sur du maïs montrent des pertes jusqu’à 60 % ! Une situation jamais vécue. La commission nationale doit statuer sur le dossier le 25 novembre prochain. Si le classement n’était pas obtenu, l’incompréhension serait totale et les représailles envers l’administration fortes a prévenu le Président.
Dans cette attente, le déploiement du plan d’urgence se poursuit. En Creuse, 1 137 dossiers FAC avaient été déposés au 23/10/15 dont 691 éligibles, 91 en cours d’expertise et 355 non éligibles. L’enveloppe affectée au département est de 2 040 013 euros pour un besoin estimé de 2 669 000 euros.
Sur la FCO, le Président a rappelé la position de la profession, à savoir le déclassement de la maladie. Pour l’heure, les différents protocoles négociés notamment avec nos principaux interlocuteurs (Espagne et Italie) permettent de commercialiser les broutards vaccinés à 10 jours suivant la 2e injection.
Enfin gros sujet d’inquiétude, les cours de la viande qui baissent et ceux du maigre également avec l’arrivée massive des animaux vaccinés sur le marché. L’occasion de souligner l’action conduite en GMS en région parisienne par la FNB à l’encontre de Bigard/Charal (cf. notre édition n°2059 du 13/11/2015), marques « symbole » de l’industrie des viandes, qui considèrent les éleveurs comme des apporteurs de « minerai » à prix toujours plus bas (cf. notre encadré).
En conclusion, un point a été fait sur l’aide à la vache allaitante. En effet, il semblerait que le nombre effectif de vaches présentes ne soit pas supérieur à la référence initialement calculée, ce qui induirait pour 2015 que toutes les vaches bénéficieraient de l’aide. La notion de référence 2013 serait ainsi supprimée. Toutefois, tant que l’information n’est pas confirmée elle reste bien sûr à prendre au conditionnel.

Action syndicale différée

Dans la continuité des actions entreprises par la FNB à l’encontre de Bigard/Charal afin de dénoncer le comportement de ces entreprises qui jouent le jeu du moins-disant avec les prix de la viande, la section bovine souhaitait mettre en place une action de stickage afin de sensibiliser les consommateurs. En raison des récents événements nationaux, les membres de la section bovine ont unanimement souhaité différer la mise en place de cette action.

Les plus lus

Concours de Varennes-sur-Allier : « Un moment convivial et attendu de tous »

Tradition depuis plus de 160 ans, le concours de Varennes-sur-Allier a fait son grand retour du 15 au 17 mars.

Julie Rigal, présidente de Bienvenue à la ferme Cantal, devant le point de vente de la Ferme des fourches, installé dans un ancien sécadou
Qui est la nouvelle présidente de Bienvenue à la Ferme du Cantal ?

Une jeune productrice de viande d’aubrac transformée à Junhac, a pris les rênes de l’association départementale de producteurs…

Un taureau salers défile sur le ring des enchères.
Pourquoi les enchères n'ont pas flambé pour la salers ?

Trente-sept jeunes reproducteurs salers, dont trois du rameau laitier, étaient à vendre mercredi à la station d’évaluation du…

Les quatre Ifas cantaliens unis pour attirer les candidats

La formation d’aide-soignant recrute ses futurs étudiants. Deux réunions d’informations en visio sont proposées.
 

Eleveur au milieu de son troupeau de vacjes.
Ils ont osé la monotraite !

C’est une nouvelle vie professionnelle et familiale qui s’est ouverte pour Rémi Andrieu depuis le 1er janvier 2013 et le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière