Aller au contenu principal

Dix ans pour finaliser un atelier dindes

Après son premier investissement de 2008, Benoît Hay a finalisé en 2018 son projet d’atelier volaille de chair de 3 000 m2 pour se consacrer essentiellement à ses dindes.

Il lui aura fallu un peu plus de temps que prévu pour arriver à ses fins. Installé en 1999 à Rorthais, dans les Deux-Sèvres, sur l’exploitation de ses parents, Benoît Hay a d’abord été berger en système intensif : « j’avais 500 mères avec trois agnelages sur deux ans et 60 hectares de SAU. J’étais seul, mais de temps en temps aidé par mon père en retraite ». Le système étant difficilement pérenne, Benoît a cherché à évoluer. « Je voulais un atelier de volailles, et peu importait la production. » Il a finalement opté pour la volaille de chair, avec le fabricant d’aliments Bellané, déjà fournisseur de son troupeau ovin et attaché au groupement de production avicole Bellavol. Après une accalmie des investissements en volaille, 2008 était l’époque de la relance des constructions. C’était aussi l’époque des bâtiments du type Colorado. Le sien était revenu à presque 180 euros par mètre carré (230 000 € pour 1 300 m2).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

En oeuf Bio, la Bretagne,et particulièrement les Côtes d'Armor, a pris une position de leader difficilement détrônable © Réussir
Où sont produits les œufs et volailles bio en France ?
Les statistiques départementales des cheptels bio mises en ligne par l’Agence Bio permettent de suivre les dynamiques de…
Ce portique de lavage de seaux est en fait un ancien porte-seau pour cornadis à veaux, fixé sur des poteaux. Julien Brignou a ajouté un pallier de roulement pour le basculer à 45°. Les seaux sont maintenus par des tendeurs. © Chambres d'agriculture de ...
Des astuces d'éleveurs de volailles pour faciliter le lavage
Les éleveurs utilisent des équipements astucieux pour réduire la pénibilité du travail tout en maintenant un lavage efficace.
Photovoltaïque sur les parcours : Le Synalaf donne ses préconisations
Le syndicat national des labels avicoles (Synalaf) a fait part le 12 octobre de sa position sur l’installation de panneaux…
« Dans ce métier, il faut avoir le souci du détail » © P. Le Douarin
« Du matériel adapté et de la méthode pour laver les poulaillers»

« Basé dans les Deux Sèvres, je travaille seul, mais j’ai plusieurs nettoyeurs à disposition selon le…

LDC limite les impacts de la Covid-19
Au vu des volumes et des ventes en légère progression globale de mars à fin août, le groupe LDC démontre qu’il est arrivé à…
Le lavage des pondoirs du bâtiment d'Alexandre Pruvot a été programmé en trois passages successifs pour atteindre la qualité de nettoyage exigée.  © G. Renault
Un bâtiment de poules pondeuses bio lavé par le robot Evo Cleaner
Alexandre Pruvot a investi dans un robot de lavage Evo Cleaner pour son élevage de 12 000 poules pondeuses bio. Il dresse un…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)