Aller au contenu principal

Espagne viticole
Un géant qui s´éveille

Le plus grand vignoble du monde met le cap sur la qualité et l´augmentation des rendements. Doucement, mais sûrement, l´Espagne prépare l´offensive. Objectif : séduire les marchés internationaux.


«Il serait bon que les Français reconsidèrent l´image qu´ils ont de l´Espagne viticole. Ils en sont encore à une caricature de production de masse, bas de gamme, très loin du niveau qualitatif tricolore », souligne Frédéric Lambert, attaché agricole à la Mission Économique de Madrid.

Les défauts des vins traditionnels ont été gommés
Pendant longtemps, il est vrai que le potentiel viticole de l´Espagne n´a pu s´exprimer, discrédité par des vins très particuliers (élevage oxydatif, chêne américain, déséquilibre parfois.). L´Espagne des grands vins ne se révélait que de façon anecdotique (rioja, vega sicilia, penedes.), entravée par des pratiques souvent empiriques. Avec l´entrée dans l´Union Européenne en 1986, l´Espagne a dû se soumettre aux règlements cadres qui gouvernent le secteur vitivinicole. Ce bouleversement législatif a été le moteur de la conquête qualitative. La restructuration du vignoble et de la filière est en bonne marche : pour la campagne 2001-2002, la filière a bénéficié de 37 % des aides européennes soit 154,2 millions d´euros (26 % de plus que l´année précédente). Les effets de ces mesures de reconversion se font d´ores et déjà sentir, notamment par une plus grande régularité de production et une nette progression des rendements. Les défauts des vins traditionnels ont été gommés, permettant une ouverture sur le marché mondial.
©D. R.

Un vignoble quinze fois plus grand que le vignoble australien
Si les superficies connaissent un recul continu ces dernières années (près de 400 000 ha ont disparu en 10 ans), la part de VQPRD est, elle, passée de 46 à 56,6 % dans le même temps. Il n´en demeure pas moins que l´Espagne jouit d´une superficie viticole sans égale dans le monde. Comme le rappelle Frédéric Lambert, « l´Espagne dispose de 1,2 million d´ha, dont plus de la moitié en Castilla-La Mancha ce qui fait de cette région le premier vignoble du monde. » Et même si les vins de cette région restent peu réputés, destinés en grande partie à des mélanges ou à la distillation, « le gouvernement autonome de cette Communauté, prévient Frédéric Lambert, s´est fixé comme objectif de restructurer 100 000 ha dans les années à venir. ». Certes, les nouveaux pays producteurs (Australie, Argentine.) peuvent inquiéter les français, mais l´augmentation des rendements et du niveau qualitatif d´un vignoble quinze fois plus grand que le vignoble australien pourrait représenter une menace bien supérieure. Certains pourtant ne prennent guère cette menace au sérieux.
©D. R.

La concurrence sur les marchés d´exportation de nos vins de pays français va devenir plus forte
La Confédération nationale des vins de pays se montre en effet sceptique : « la viticulture espagnole, qui continue à distiller massivement chaque année, apparaît comme sacrifiée. Son image reste négative, du coup, nous ne considérons pas la concurrence des vins d´Espagne comme une véritable menace à court terme ». Un optimisme que ne partage guère Frédéric Lambert : « il existe une dynamique forte et la restructuration que connaît actuellement le vignoble de la Manche va porter ses fruits. Cela signifie que la concurrence sur nos marchés d´exportation sera plus forte pour les vins de pays français ». D´autant, précise-t-il « que la commercialisation des vins espagnols pourra s´appuyer sur de grandes entreprises ».

--------------------------------------------------------------------------------------------
Ce sujet est celui du dossier de Réussir Vigne de Septembre/Octobre 2002. Les viticultures italienne et espagnole mettent le cap sur la qualité, commente la revue, et deviennent des concurrents sérieux. Gros plans sur les vins italiens à Indication géographique typique, sur les appelllations d´origine espagnoles ... 10 pages d´analyse et de témoignages de dirigeants d´entreprises qui ont le vent en poupe.
--------------------------------------------------------------------------------------------
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole