Aller au contenu principal
Font Size

Pourriture acide : des doutes sur la responsabilité de la drosophile suzukii

La présence de Drosophila suzukii a été confirmée en Bourgogne et en Alsace. Est-elle, pour autant, responsable des dégâts de pourriture acide constatés dans le vignoble français ? La chose n’est pas avérée.

Originaire d’Asie du Sud-est, drosophila suzukii pond dans des fruits sains en cours de maturation ou mûrs. Elle est surtout connue pour causer 
d’importants dégâts sur les fruits rouges. Elle a été repérée en France pour la 
première fois en 2010.
Originaire d’Asie du Sud-est, drosophila suzukii pond dans des fruits sains en cours de maturation ou mûrs. Elle est surtout connue pour causer
d’importants dégâts sur les fruits rouges. Elle a été repérée en France pour la
première fois en 2010.
© DR

Drosophila suzukii, cet insecte d’origine asiatique, dont la présence est désormais confirmée dans certaines zones du vignoble français, a fait le buzz durant toute la période des vendanges. Mais les accusations dont elle a pu faire l’objet quant aux attaques de pourriture acide constatées ici ou là, ne sont pas, elles, confirmées. “ Nous avons piégé et identifié des drosophiles suzukii, un peu partout dans le vignoble alsacien ”, indique Céline Abidon, de la chambre d’agriculture de la région Alsace. “ Certes, cette année est marquée par la piqûre acétique. Mais les conditions du millésime s’y prêtaient. Il est donc difficile d’établir la part de responsabilité de la suzukii sur cette question. ” 2014, compte tenu de la météorologie, restera comme une année à drosophiles, renchérit Eve Gueydon du BIVB (Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne). “ Pour la première fois, cette année, nous l’avons identifié en Bourgogne. Nous avons quelques dégâts de pourriture acide mais qui restent localisé et qui ne mettent pas la vendange en péril. Mais il est impossible à ce jour de faire un lien entre suzukii et la pourriture acide, d’autant plus que celle-ci n’est pas majoritaire par rapport à la drosophile melanogaster qui est classiquement responsable de ces attaques. ”


Pas de présence avérée dans le Bordelais


Du côté de Bordeaux, la présence de suzukii n’est pas avérée. “ Nous avons bien vu partir quelques foyers de pourriture acide mais ce n’est pas la première fois et ceux-ci restent limités. L’état de la vendange, grâce aux conditions météo est plutôt satisfaisant. Nous nous posons bien évidemment la question de la présence de suzukii dans le vignoble et nous allons travailler avec des entomologistes pour la reconnaître. Mais il semblerait, compte tenu de son comportement, à savoir qu’elle mange entièrement les baies qu’elle serait plutôt responsable d’une perte de récolte que des attaques de pourriture acide ”, indique Carine Delacroix, conseillère viticole à l’Urablt (Union régionale agricole de Branne-Libourne-Targon). À noter toutefois que la Draaf Aquitaine a lancé une enquête (1) auprès des vignerons afin de préciser le niveau d’attaque de pourriture acide et les secteurs concernés. “ On parle beaucoup de suzukii mais, dans le vignoble saumurois, c’est essentiellement melanogaster qui est retrouvée ”, constate Nicolas Rubin, de la chambre d’agriculture du Maine-et-Loire. “ Nous sommes néanmoins en train de la rechercher dans le raisin atteint de pourriture acide. Un phénomène qui reste limité à quelques parcelles même si celui-ci est récurrent depuis quelques années. ”


(1) https://docs.google.com/ forms/d/1US-BuVVRa0m-YGI5NdR9T35E3N87C6JFlLg_hZj1vw4/viewform

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole