Aller au contenu principal

Des poudreuses simples peuvent faire l’affaire

Des descentes dans le rang sont préférables au poudrage par le dessus.
© Berthoud

Le CIVC et la chambre d’agriculture de Côte-d’Or ont réalisé des tests sur les poudreuses au cours de la campagne 2015 en Champagne et en Côte-d'Or. S’appuyant sur le protocole défini lors de premiers tests réalisés sur poudreuses par le CIVC en 2014, ils ont comparé les modèles et les montages sur la répartition et la quantité de produit appliquée. Comme en pulvérisation, l’application de poudre en face par face dans chaque rang obtient les meilleurs résultats, surtout lorsqu’il s’agit de viser uniquement la zone fructifère. Même avec des turbines puissantes, vouloir traiter plus de deux rangs avec une descente s’avère peu efficace. Le choix des diffuseurs occupe une importance capitale, les appareils dotés de descente se terminant par un T en PVC de diamètre 10 cm, obtenant des résultats hétérogènes et moins performants. "Avec de bons diffuseurs et pour ne pas brûler, il peut être envisagé de réduire le régime de turbine (donc la consommation) et la quantité de poudre appliquée à l’hectare", affirme Jérémie Nobs, conseiller agroéquipement à la chambre d’agriculture de Côte-d’Or. Le CIVC a noté également que les appareils à cuve pressurisée obtenaient de meilleurs résultats que ceux à écoulement gravitaire. Attention également aux accumulations de poudre sur certains modèles. Veillez au bon entretien du matériel pour maintenir les performances. Pour le CIVC comme pour la chambre d’agriculture de Côte-d’Or, ces performances restent globalement moyennes, avec des pertes par dérive importantes. Les deux organisations attendent des constructeurs qu’ils fassent évoluer leur matériel pour les améliorer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
La société S.Delafont Barrels commercialise des fûts inox de 320 l à 1650€ HT. Il est possible de financer pour partie l'achat de ces contenants via la subvention "innovation" de FranceAgriMer © J. Gravé
Les fûts se mettent à l'inox
La société gardoise S. Delafont Barrels conçoit et commercialise des fûts de 320 litres en acier inoxydable. Favorisant la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole