Aller au contenu principal
Font Size

Dernières semaines pour obtenir le Certiphyto

Au 1er octobre 2014, les viticulteurs et leurs salariés auront l’obligation de détenir le Certiphyto pour appliquer les produits phytosanitaires. Pensez à réclamer votre carte dès que vous avez passé les tests ou suivi la formation requise.

© J.-C. Gutner

À partir du 1er octobre prochain, les agriculteurs, salariés agricoles, forestiers et les agents des collectivités territoriales devront être en possession du Certiphyto, précieux sésame pour utiliser les produits phytosanitaires. Il est encore temps, mais donc urgent de se former ou de passer les tests pour l’obtenir. Le Certiphyto peut en effet être préparé par une formation seule, un test seul ou une formation et un test. La liste des organismes de formation est accessible sur le site Internet de chaque direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (tapez DRAAF ou DAAF puis certificat individuel).


Pensez à demander votre carte


À l’issue de la réussite au test ou au suivi de la formation, le professionnel reçoit une attestation qui lui permet de demander son certificat, demande à effectuer par téléprocédure sur le site https://mon.service-public.fr page “ les démarches ”, ligne “ produits phytopharmaceutiques – demande de certificat individuel ”.
Parallèlement, des pièces justificatives doivent être envoyées à la DRAAF du lieu du domicile du demandeur : copie du diplôme ou du titre accompagné d’un courrier simple pour les personnes souhaitant faire valider leur diplôme ou titre ; attestation (signée) remise par l’organisme de formation habilité pour les personnes ayant suivi une formation ou un test.
La demande est à effectuer dans les deux mois à compter de la date figurant sur l’attestation délivrée par l’organisme de formation. La carte sera envoyée au domicile du demandeur après un délai pouvant aller jusqu’à trois mois. Elle est valable pendant dix ans pour les décideurs et opérateurs en exploitation agricole. Une demande de renouvellement devra être effectuée trois mois avant la date d’expiration du Certiphyto.
En théorie donc, à partir du 1er janvier 2015, les opérateurs pourront être contrôlés lors de l’achat des produits phytosanitaires ou lors d’un contrôle par les agents de l’Etat (utilisation de produits non autorisés, non respect de la réglementation sur l’utilisation des produits phytosanitaires). Néanmoins, compte-tenu du retard accumulé dans les régions, il est probable qu’un nouveau délai soit accordé (en cours de discussion dans la loi d’avenir). À titre d’illustration en Languedoc-Roussillon, sur 30 000 exploitants agricoles et plus de 10 000 salariés, seulement 11 000 Certiphytos ont été délivrés dans la catégorie exploitants agricoles et 1000 dans la catégorie salariés agricoles… le chemin est encore long avant que tous soient en possession du précieux sésame !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
 © Clovis Michon
Un lavabo dans l'utilitaire pour se laver les mains
Salarié dans les travaux publics, Clovis Michon a installé dans sa fourgonnette un système pour se laver les mains.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole