Aller au contenu principal

A la page
1 001 secrets sur le vin

Pour un consommateur décomplexé

Régis Cailleau, ancien rédacteur en chef adjoint de la revue Cuisine et Vins de France et aujourd'hui chargé de communication à l'Institut français de la vigne et du vin, signe 1 001 secrets sur le vin, un livre qui enseigne les bases du vin de sa production à son service. Cet ouvrage se rajoute à la liste, déjà longue, des livres qui tentent les uns après les autres d'améliorer la culture vinicole de ce cher consommateur. 1 001 secrets sur le vin tranche cependant dans ce paysage littéraire. Ici, point de verbiage visant à décrire l'univers sensible et mystérieux du vin, laissant le consommateur sur la touche, pénétré de rêveries mais privé de connaissances. Point non plus de vocabulaire technique suggérant l'étendue des compétences du vigneron mais perdant le lecteur dans le dédale de principes scientifiques qui le dépasse. Utilisant l'univers graphique plutôt traditionnel du vin, 1 001 secrets sur le vin explique de manière simple mais précise tout ce qu'il faut savoir sur le vin. De petits paragraphes invitent le lecteur à se balader dans le livre, au gré des pages et des jeux de mots qui en font sa saveur.

La transparence et la modernité sont au rendez-vous. Ainsi Régis Cailleau affirme sans détours que les médailles sont davantage un outil marketing qu'un gage de qualité. Il tente aussi de faire tomber quelques idées reçues comme celle plutôt négative à propos de la capsule. " Pour les vins jeunes et frais, la capsule à vis a le mérite de conserver leur fraîcheur. Le vin se débouche en un tournemain et se rebouche aussi facilement ", écrit-il. De quoi décomplexer le consommateur français très attaché au bouchon de liège. D'ailleurs, le livre le convie à se libérer : " laissez vos complexes au vestiaire et fiez-vous à votre palais, à votre goût et à vos impressions. Ce qui compte, c'est de se forger une opinion personnelle. Car au final, le meilleur vin sera toujours celui que vous préférez ! ".

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L'utilisation du traitement à l'eau chaude est renforcée. © J. Grosman
La lutte contre la flavescence dorée redéfinie par un nouvel arrêté
Un arrêté publié au Journal Officiel le 27 avril 2021 définit les méthodes de surveillance et de protection de la vigne contre la…
Un semoir à engrais verts pour chenillette fait maison
Teddy Martin, viticulteur à Janvry dans la Marne, a confectionné un semoir à engrais verts pour sa chenillette, sur la base d’un…
L'entreprise Alatache rend possible le travail du sol sur des parcelles inaccessibles aux machines grâce au treuil. © X. Delbecque
Des solutions pour mécaniser les vignes en fortes pentes
La chambre d’agriculture de l’Ardèche a organisé en avril dernier une journée consacrée aux solutions pour les fortes pentes.…
7 chiffres à retenir sur la viticulture bio en 2020
L’Agence bio a dévoilé son rapport sur le marché du bio à la production et à la consommation en 2020. Le vin fait toujours partie…
Éric Moëc, ingénieur œnologue chez Badet Clément, réserve la bioprotection aux raisins vendangés à la main. Il s'agit des raisins issus d'un domaine que la Maison de négoce possède en propre.  © J. Gravé
La bioprotection, indissociable des itinéraires de vinification sans sulfites ?
Les levures non-Saccharomyces, ou bioprotection, sont presque systématiquement prescrites dans les itinéraires sans sulfites.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole