Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les types de clôtures pour protéger les élevages précisés

En application de l’arrêté ministériel du 16 octobre 2018 sur les mesures de biosécurité en élevage, l’instruction technique « clôtures » (1) décrit les dispositifs à mettre en œuvre pour empêcher l’intrusion de sangliers dans les exploitations et les contacts directs entre sangliers et porcs. Pour les élevages en plein air, une double clôture ou un seul grillage électrifié des deux côtés est obligatoire afin d’éviter l’intrusion de sangliers, ainsi que les contacts groin à groin entre sangliers et porcs. Dans le cas de porcs reproducteurs ou pubères, les exigences sont plus drastiques (forcément un grillage, pas de clôture électrique). L’instruction impose également un passage canadien ou une double barrière pour protéger les entrées des engins agricoles. Les parcours en rotation doivent être protégés un mois avant la mise en place des porcs pour éviter qu’ils soient contaminés par des sangliers. Pour les élevages en bâtiments avec courette ou dans un hangar, il faut soit des barrières pleines, soit des murets de 1,3 mètre minimum. Si les barrières sont ajourées, le contact groin à groin doit être empêché par une deuxième barrière ou une clôture électrique. Les dispositions à prendre pour les passages extérieurs d’animaux entre bâtiments et pour clôturer la zone professionnelle en zone réglementée sont également précisées.

L’instruction technique et un tableau de synthèse de son contenu sont disponibles sur le site biosécurité Ifip : biosecurite.ifip.asso.fr/.

isabelle.correge@ifip.asso.fr
(1) DGAL/SDSPA/2019-389
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Vers des élevages de porcs plus autonomes en protéines
Le programme SOS Protein (1) lancé par les régions Bretagne et Pays de la Loire a pour objectif de limiter la dépendance des…
Un concours européen sur les meilleures pratiques d’élevage

Comme chaque année depuis 2017, le concours européen des meilleures pratiques d’élevage (EUPig) est…

Valoriser la mixité porcs-bovins dans le Massif central

Les acteurs de la filière porcine du Massif central, rassemblés autour de l’Association porc montagne,…

L’Ifip engage le débat sur la transition des élevages de porcs pour mieux répondre aux attentes sociétales
Toutes les enquêtes s’accordent à dire que les consommateurs aspirent à des produits répondant mieux à leurs attentes. Mais les…
La paille en râtelier présente un intérêt comportemental pour le porc. Mais des questions sur le remplissage et sa compatibilité avec les caillebotis subsistent. © Chambre d'agriculture de ...
Des matériaux manipulables par les porcs en quantité et de qualité
Les organisations professionnelles ont publié des recommandations sur l’apport de matériaux manipulables pour répondre aux…
La saucisse de Morteau constitue un débouché majeur pour les producteurs de Franche-Comté. © D. Poilvet
Les ventes de charcuteries franc-comtoises au beau fixe

Il n’y a pas que la hausse des cours qui donne le moral aux éleveurs de porc comtois. « Les ventes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)