Aller au contenu principal

Cirhyo affirme son leadership régional

Le nombre de porcs commercialisés par le groupement du Centre de la France croît de 1,6 % sur un an, à 1,27 million de porcs.

À l’occasion des assemblées générales territoriales qui se sont tenues en avril, les dirigeants de Cirhyo ont fait le bilan de l’activité 2016, avec notamment une production en hausse de 1,6 %. Le groupement a commercialisé 1,27 million de porcs charcutiers, contre 1,25 million l’année précédente. Ce résultat est le bilan d’un nombre d’éleveurs et de truies qui se réduisent légèrement, baisse plus que compensée par l’amélioration de la productivité. Les adhérents ont sevré en moyenne 29,4 porcelets par truie productive, soit + 0,75 porcelet par rapport à 2015. Les responsables annoncent que le coût de production sur la zone est inférieur de 3 à 5 centimes par kilo de carcasse à la moyenne nationale, "grâce à un coût alimentaire maîtrisé du fait du lien au sol et de l’utilisation des coproduits des industries agroalimentaires". La dynamique se traduit aussi par les niveaux d’investissements actuels, "supérieurs de 80 % à la moyenne nationale".

L’aval a réalisé une année 2016 bénéficiaire

Le groupement réaffirme sa stratégie de développement sur la base d’un aval fort, au travers du groupe Tradival dont Cirhyo est actionnaire. Le groupe qui comprend deux abattoirs (Lapalisse dans l’Allier et Fleury-les-Aubrais dans le Loiret) et une usine de produits transformés à la Talaudière (Loire) a réalisé une année 2016 bénéficiaire. Françis Lebas et Gérard Dutois, respectivement président et directeur de Cirhyo, confirment une stratégie de différenciation des produits pour "coller pleinement au marché", répondant ainsi à "une demande accrue pour des filières régionalisées". Porc Bio, marque Carrefour Porc du Massif Central et des contreforts, label rouge Porc Délice… Ces filières qualité ont quasiment toutes enregistré des progressions. "Objectivement, on peut considérer que l’on se situe parmi les meilleurs potentiels d’Europe pour produire le porc de demain", avancent-ils, soulignant également l’intérêt d’un fort lien au sol. "La bonne santé de Cirhyo doit lui permettre d’accompagner ses adhérents dans les grands enjeux de demain", concluent-ils.

C. G.
en chiffres

Cirhyo

589 adhérents

61 950 truies (dont 1 865 en plein air)

1 270 754 porcs charcutiers commercialisés

1 777 825 total animaux

11 898 reproducteurs.

Tradival

1 174 960 porcs abattus (dont 81 % fournis par Cirhyo)

10 270 tonnes de charcuterie

240 millions (dont 13 % à l’export) de chiffre d’affaires

630 salariés

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les animaux produits par Laurent Dartois, l’éleveur, sont destinés à une commercialisation haut de gamme supérieure au label rouge dont la distribution se fera dans les rayons boucherie frais de l’enseigne Intermarché.
« Un élevage de porcs entre le conventionnel et le bio »
Le cahier des charges de la SA Ker Angel est unique dans son genre. Pour le concrétiser, Laurent Dartois, l’éleveur, et le…
Anne Richard est la nouvelle directrice de l'interprofession porcine Inaporc

Anne Richard, actuelle directrice de l'Itavi et d'Anvol (Institut technique de l’aviculture et Interprofession de la volaille…

« La non castration des porcelets, c’est une économie de 10 euros par porc»

L’association des éleveurs « 

Des situations financières plus solides en 2020 pour les élevages de porcs bretons
L’analyse de Cerfrance Bretagne montre un niveau soutenu des marges brutes par truie sur deux années successives. Il a contribué…
Le système de préchauffage testé à Crécom a permis d’améliorer les paramètres d’ambiance (gaz et particules), mesurés par des capteurs installés dans les post-sevrages © Chambres d'agriculture de ...
Le préchauffage de l’air entrant améliore l’ambiance dans les post-sevrages des élevages de porcs
Le système de préchauffage de l’air entrant Biomim proposé par la société Calopor réduit la présence de gaz et de poussières dans…
Une fois dans l’auge, l’aliment absorbe rapidement l’eau. Cela donne une forme de bouillie vite consommée par les porcelets. © D. Poilvet
Spécial SPACE : Quoi de neuf en nutrition porcine?
Beaucoup de nouveautés nutritionnelles seront présentées au Space pour répondre aux besoins de démédication et à l’arrêt de l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)