Aller au contenu principal

" Vérifier les étiquettes des aliments "

« S’assurer que le cuivre ne figure pas dans la liste des additifs »

" Les fabricants d’aliments sont soumis à des obligations rigoureuses en matière d’étiquetage des aliments composés. Les consulter peut être utile d’une part pour vérifier que l’aliment correspond bien à votre attente, d’autre part pour prévenir un éventuel problème sanitaire.

La première mention à vérifier est que l’aliment est bien destiné aux ovins. Si l’espèce n’est pas mentionnée dans la liste, la confirmation que le cuivre ne fait pas partie des additifs est indispensable sous peine de risque important d’intoxications. D’autre part, l’addition de chlorure d’ammonium figure obligatoirement dans cette liste des additifs si l’aliment en contient. Dans ce cas, les agneaux sont assurés de ne pas présenter de gravelle. Si la « date limite de consommation » (appelée aussi « date de durabilité minimale ») est dépassée, les risques sanitaires restent toutefois limités. En effet, seules les vitamines et les levures perdent alors une partie de leur efficacité (sauf défaut de conservation avec présence de moisissures par exemple).

La teneur en protéines pour équilibrer la ration

En matière de réglementation pour les ruminants, la dénomination « aliment complémentaire » est destinée à la fois aux aliments complets et aux compléments de céréales (l’aliment est considéré comme un complémentaire aux fourrages grossiers). C’est le taux de protéines qui différencie les deux types d’aliments. Aurélie Cazenave, de DFP Nutraliance explique que « dans un aliment complet, la teneur en protéines brutes est de l’ordre de 16 à 18 %. Dans un aliment à associer aux céréales, elle est supérieure à 20 % ». Pour en connaître les composants, sachez que la rubrique « composition » liste par ordre décroissant toutes les matières premières. Enfin, les valeurs alimentaires de l’aliment (UF et PDI) ne figurent jamais sur l’étiquette. Pour les connaître, il suffit de vous adresser à l’un des technico-commerciaux du fabricant. "

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre