Aller au contenu principal

Vaccinez maintenant contre la FCO !

Le virus de la FCO sérotype 4 s’est installé en France continentale. Les experts et responsables de la filière ovine incitent les éleveurs à vacciner.

L'éleveur peut vacciner lui-même ses animaux à moins qu'il n'ait besoin de certificat à fournir ultérieurement (export ou échanges intracommunautaires). © S. LEITENBERGER
L'éleveur peut vacciner lui-même ses animaux à moins qu'il n'ait besoin de certificat à fournir ultérieurement (export ou échanges intracommunautaires).
© S. LEITENBERGER

Malgré un discours politique qui se veut rassurant et minimise les dangers de la FCO sérotype 4, les experts de la filière ovine envoient un signal d’alarme fort aux responsables agricoles. La FCO 4 circule en France continentale depuis fin 2017 et cela pourrait aller en s’accélérant en 2018. En cause notamment, l’extension de la zone réglementée à la France continentale dans son ensemble, permettant ainsi la circulation d’animaux sur tout le territoire. Au 10 janvier, on recensait 87 foyers. Les conséquences sur les cheptels ovins risquent d’être bien plus importantes que ce que laissent entendre certains. En effet, le sérotype 4 apparaissant pour la première fois en France continentale, les animaux ne disposent pas de mémoire immunitaire et le choc risque d’être violent : lorsque le sérotype 4 a frappé les Balkans en 2014, c’est près de 10 % des animaux qui ont été touchés dans les cheptels atteints, avec parfois 25 à 30 % de mortalité parmi les brebis malades.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Si la plupart des randonneurs se montrent respectueux du travail des bergers, certains échanges peuvent être tendus lorsque les brebis se font dispersées ou que les chiens sont aux abois. © B. Morel
" Vis ma vie de berger "
Joseph Boussion, alias Carnet de Berger sur Facebook, s’est donné pour mission de faire connaître la vie en estive aux…
La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
L’Assemblée Nationale a adopté mercredi 27 mai une loi pour renforcer la transparence de l'information du consommateur sur les produits agricoles et alimentaires. Le texte reprend des mesures votées en octobre 2018 dans la loi Alimentation (Egalim).
Les mots "saucisse" et "steak" réservés à la viande
La loi relative à la transparence de l’information sur les produits agricoles et alimentaires renforce l'étiquetage sur l'origine…
Les équipements de contention sont trop mal adaptés aux contraintes du parage des onglons. © DR
Parage des onglons : peut (beaucoup) mieux faire
Dans le cadre d’Am’TravOvin, des ergonomes ont observé des chantiers de parage des onglons pour proposer des repères permettant d…
Le drone, la télécommande et les deux batteries de rechange pèsent un kilo et peuvent être facilement mis dans le sac ou une grande poche. © N. Schneidermann
Un drone pour garder les brebis
Depuis l’an dernier, Nicolas Schneidermann se sert d’un drone pour rabattre ses brebis et surveiller son troupeau. Il milite pour…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre