Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La rustique brebis bizet
Une race souple d´utilisation qui produit de bons agneaux

La brebis Bizet s´adapte à de nombreux systèmes d´élevage. Elle fournit des agneaux en contre saison en race pure ou issus de croisements.


La race Bizet appartient au groupe des races ovines du Massif Central au sein duquel divers types se seraient différenciés en donnant notamment la Bizet, la Limousine, la Noire du Velay et la Rava.
De 1830 à 1900, des croisements inopportuns avec les Caussenardes puis avec des races anglaises (Southdown, Dishley.) sont venus modifier le type.
En 1905, est dressé le premier standard officiel. La Bizet semble alors au fait de son développement, son effectif était de 330 000 têtes avant guerre. En 1963, l´effectif Bizet est encore de 90 000 brebis et représente 45 % du cheptel ovin de la Haute-Loire. En 2000, l´effectif national s´élève à près de 9800 brebis.
Le berceau de la race est délimité par le polygone Saint-Flour, Col du Lioran, et Allanche dans le Cantal, Brioude et Langeac en Haute-Loire. Ses qualités de rusticité, de vie en plein air intégral, lui permettent de s´adapter à des conditions d´élevage différentes et parfois difficiles.

Aptitudes
Originaire d´une zone pauvre, de moyenne montagne, la race Bizet est rustique et apte à la marche. La bonne couverture du corps par la toison favorise les conditions de vie à l´extérieur. Dans ces conditions, la brebis fait preuve d´une prolificité moyenne, mais son aptitude au désaisonnement permet d´augmenter nettement sa productivité. La brebis Bizet produit de bons agneaux de boucherie grâce à ses aptitudes laitières et au croisement avec des béliers de race à viande.
C´est une race très souple d´utilisation aussi bien dans la couverture de ses besoins alimentaires, « race accordéon », que dans son mode de conduite. Son comportement sociable vis-à-vis de l´homme facilite les manipulations.
©D. R.

Élevage et production
La Bizet s´adapte aux différents systèmes d´élevage : plein air intégral, transhumance ou semi-plein air (bergerie). Pour accroître la rentabilité du troupeau, les éleveurs ont recours à divers systèmes de conduite permis par la souplesse de la race en matière de reproduction :
- trois agnelages en deux ans avec des périodes de lutte très précises et bien préparées ;
- quatre agnelages en trois ans ;
- un agnelage par an à l´automne ou au printemps : en majorité à l´automne sans utilisation de méthode hormonale pour synchroniser les chaleurs.
Dans ces trois cas, avec des niveaux alimentaires satisfaisants, on peut garantir des niveaux de productivité de 1,5 agneau par brebis et par an. La Bizet s´adapte également à la conduite en élevage biologique.
Selon les régions, les périodes et les systèmes, les agneaux sont produits à l´herbe et complémentés, ou en bergerie : les carcasses d´agneaux pèsent entre 16 et 18 kg. La viande des agneaux Bizet a une saveur exceptionnelle.

Le croisement industriel avec des races à viande améliore la conformation des agneaux de boucherie et diminue la durée d´engraissement.
Les agneaux issus de ces élevages se positionnent sur un panel de produits identifiés sous signes officiels de qualité : Agneau de l´Adret, Terre d´Agneaux, ainsi que des marques d´entreprises.
L´agneau Bizet pur est également très recherché lors de la fête de l´Aïd El Kébir.
Les brebis Bizet adultes pèsent en moyenne de 50 à 60 kg et les mâles de 80 à 95 kg.
Prolificité et rythme d´agnelage : les 18 élevages adhérents au schéma de sélection ont obtenu un taux de prolificité de 140 % sur les brebis. Les cinq meilleurs troupeaux de la race avaient une prolificité de 159 %.

Le rythme d´agnelage des brebis adultes est de 126 % soit une productivité numérique à la naissance de 1,53 agneau par brebis adulte et par an. Selon la situation géographique et le niveau alimentaire des troupeaux, le taux de productivité numérique à la naissance varie de 138 à 180 %. La race Bizet est capable de produire naturellement des agneaux en toute saison.
Valeur laitière. Les croissances d´agneaux entre 10 et 30 jours reflètent la bonne valeur laitière des mères même en conditions difficiles.
Le nombre d´agneaux allaités artificiellement ou adoptés est peu important : inférieur à 0,6 % pour les agneaux nés simples, 5 % pour les agneaux nés doubles et 15 % pour les agneaux nés triples et plus. Excellente mère, la brebis Bizet prend facilement en charge les portées multiples. Les agnelles sont sexuellement très précoces.
La Bizet possède d´excellentes qualités maternelles et prend facilement en charge les portées multiples. ©D. R.

Sélection
Le Flock-Book ou Livre généalogique a été créé en 1945.
- 1976 : création d´un centre d´élevage de jeunes béliers (40 à 50) choisis sur qualités de reproduction des mères.
- 1984 : 14 éleveurs et moins de 1400 femelles contrôlées). Cela conduit l´Upra à faire une prospection des élevages de race pure hors berceau (travail qui porte rapidement ses fruits).
- 1996 : octroi d´aides dans le cadre des mesures agro-environnementales pour favoriser la sauvegarde de la race.
Les objectifs de sélection sont le maintien de la prolificité, l´amélioration de la valeur laitière, la variabilité génétique.
Le schéma de sélection repose sur 12 élevages, adhérents à la section Bizet de l´Upra pour près de 5500 brebis, soit en moyenne 460 reproductrices par troupeau. La sélection sur les aptitudes maternelles se fait prioritairement sur la voie mâle et sur ascendance.

Le Centre d´Elevage rassemble entre 50 et 60 béliers chaque année.
Ceux-ci sont choisis parmi les agneaux nés des meilleures brebis de la race (index valeur laitière et prolificité), selon leur phénotype et leur génotype Prp (résistants à la tremblante).
Depuis 1999, un programme de gestion de la consanguinité sur la voie mâle a été mis en place.
Les seuils de qualification des brebis sur leurs performances, à partir de deux mises bas donnent la répartition suivante : 21 % de mères à béliers, 31 % de mères à agnelles, 17 % de brebis de service. Les autres femelles ne sont pas qualifiées.
Depuis 1989, un logiciel élaboré par l´Upra Races Ovines des Massifs en collaboration avec l´Institut de l´élevage et le CTIG (Inra) fournit aux sélectionneurs des listes de brebis, d´agneaux et de béliers pour améliorer leur travail au moment des tris à partir des données du contrôle des performances. Ce logiciel permet un pilotage du schéma de sélection en accentuant son efficacité.

Promotion
Les éleveurs de brebis Bizet participent à différentes manifestation locales, régionales afin de présenter leur travail de sélection et d´amélioration génétique ou au plan national : Tech Ovin à Bellac, Sommet de l´Elevage, Salon international de l´Agriculture.
En savoir plus
Marielle Roulenc - Upra Races Ovines des Massifs - Section Rava et Bizet - Marmilhat - 63370 Lempdes
Tél. : 04 73 92 74 07. Fax : 04 73 92 76 87.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

À défaut de tonte, éliminer la laine souillée autour de la queue et de la vulve facilite la monte par les béliers.  © Ciirpo/Idele
Pas de tonte pendant la lutte
Avec le confinement lié au Covid-19, la tonte assurée par des tondeurs professionnels risque fort d’être reportée. Tondre plus…
Le site boutique.agneaudelaitdespyrenees.com propose des agneaux à commander jusqu'au 8 avril.
Un drive d’agneau de lait des Pyrénées en Béarn et Pays Basque
Dans les Pyrénées-Atlantiques, les coopératives Caoso, Axuria et AOBB se sont unies pour organiser une vente directe et proposer…
Bruno Damiens, éleveur de brebis allaitantes en Ardèche.
[Les éleveurs ovins face au coronavirus – 1] Des annulations et des incertitudes
Face aux mesures de confinement pour tenter d'endiguer l'épidémie de covid-19, les filières agricoles tentent de s'organiser. La…
Les professionnels ovins cherchent des chambres froides pour stocker provisoirement les agneaux abattus.  © D. Hardy
Les conséquences de l’engorgement du marché
Face à une offre excédentaire et une consommation morose, le principal risque est un engorgement du marché de la viande ovine,…
La prédation par le loup impacte fortement les résultats économiques de l'exploitation.
Le loup entraîne un surcoût de 4 600 à 12 100 euros par exploitation
La prédation par les loups entraîne des pertes de production et des frais de protection qui ne sont pas assez compensés par les…
Les dégâts de l'ours sont passés de 516 animaux domestiques tués ou blessés en 2018 à 1 173 en 2019. © M. Paunovic
Toujours plus d’ours, plus d’attaques, plus de victimes
52 ours ont tué au moins 1 173 animaux l’an dernier dans les Pyrénées.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre