Aller au contenu principal

L'astuce de Michael Crosse, éleveur de 500 brebis laitières dans le sud de l'Irlande
« Une chaussette pour traiter les boiteries »

Après avoir placé le pied de la brebis, 30 mL du produit de traitement est injecté dans la gaine. © Teagasc
Après avoir placé le pied de la brebis, 30 mL du produit de traitement est injecté dans la gaine.
© Teagasc

« J’avais un problème de boiterie sur mes brebis que je n’arrivais pas à enrayer. Le traitement est fastidieux et, avec le climat que nous avons en Irlande, les parcelles sont souvent humides. Le produit ne reste donc pas longtemps sur la patte traitée. J’ai alors imaginé de mettre comme une chaussette étanche autour des pattes infectées des brebis. Pour cela, j’ai utilisé des boyaux de plastique souples et transparents. J’ai découpé des gaines d’environ un mètre pour chaque patte. Lorsque les brebis sont sur le quai de traite, je glisse la patte malade dans la gaine jusqu’au jarret et je replie le surplus de plastique vers le haut. Je peux ensuite attacher les deux extrémités de la gaine ensemble en passant un cordon attache-câble autobloquant autour de la patte.

Une durée de vie de 24 à 48 heures

Avant de serrer complètement l’attache, j’introduis le produit de traitement dans la gaine à l’aide d’une seringue. Il s’agit de 30 ml de sulfate de zinc et de graisse. Cette technique permet donc à la fois de maintenir le pied en contact permanent avec le traitement et cela évite que la brebis ne contamine ses congénères. Plus le plastique est épais et solide, plus la gaine tiendra longtemps, même si, en moyenne, il faut la changer au bout de 24 à 48 heures. Je combine cette pratique individuelle avec l’utilisation d’un pédiluve qui permet de traiter l’ensemble de mon troupeau. Il faut compter autour de 12 euros pour une bobine de 100 mètres de tube plastique et environ dix euros pour un paquet de 200 colliers de serrage. »

Les plus lus

Vincent Bienfait
« Je gagne 2,6 Smic avec le système ovin pâturant que j’ai développé »
Éleveur multiplicateur de brebis Romane dans le Morbihan, Vincent Bienfait a mis en place un système très pâturant, encore peu…
Vue aérienne de la ferme du domaine Bella Donna, en Italie.
Une ferme ovine multifonctionnelle à l’italienne
À l’image de jeunes agriculteurs italiens, Murad Salem se diversifie pour s’adapter aux nouveaux enjeux de l’agriculture.
Mouton nez noir du Valais
Moutons blancs, nez noirs - Les chouchous du Valais
Un documentaire Arte présente l’élevage de la race nez noir du Valais.
Les éleveurs de brebis laitières des Pyrénées-Atlantiques s'investissent pour trouver des pistes d'adaptation de leur activité face au changement climatique.
Changement climatique : la filière lait de brebis des Pyrénées Atlantiques prend la mesure de l'enjeu
L'interprofession lait de brebis des Pyrénées-Atlantiques dans un projet franco-espagnol à la recherche de pistes pour adapter…
Benoit Toutain, 17 ans et originaire de l'Oise, a été sacré meilleur jeune berger 2024 lors de la finale des Ovinpiades, le 24 février, à Paris.
Salon de l’Agriculture : Le meilleur berger de France 2024 vient de l’Oise
Le champion de la 19e édition des Ovinpiades, Benoît Toutain, est originaire de l’Oise et possède déjà son propre troupeau.
Emilien Chaillou avec ses brebis lacaune.
« En Bretagne, nous désaisonnons nos brebis laitières en bio »
En Ille-et-Vilaine, Émilien Chaillou et Johanna Colleau conduisent leurs brebis laitières en bio et à contre-saison pour répondre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre