Aller au contenu principal

Une carte des attaques du loup en quasi-temps réel

Maploup place sur une carte les derniers constats de prédation. Des SMS sont envoyés pour avertir des attaques à proximité.

Plus les couleurs tendent vers le jaune, plus l'attaque est récente. Plus le cercle est gros, plus les dégâts sont importants.  © SEA73/Inrae
Plus les couleurs tendent vers le jaune, plus l'attaque est récente. Plus le cercle est gros, plus les dégâts sont importants.
© SEA73/Inrae

Maploup est un outil cartographique et d’alerte mise en œuvre par les services pastoraux de la Drôme, de l’Isère et de la Savoie pour recenser les demandes de constats de prédation. Quand les services de l’État reçoivent une demande de constat, ils transfèrent rapidement les informations du lieu de la suspicion d’attaque ainsi que le nombre et l’espèce animale touchée. Les services pastoraux enregistrent immédiatement ces données qui viennent s’agréger sur une carte disponible sur le site internet Maploup.fr ou sur smartphone. Sur la carte, la taille des points indique le nombre de victimes initialement découvertes lors de la demande de constat et la couleur indique l’ancienneté des attaques. Chacun des points est cliquable pour obtenir davantage d’informations.

Des SMS pour alerter les bergers

« La carte permet aux éleveurs et bergers d’adapter le niveau de protection en fonction des suspicions d’attaques à proximité, explique Clément Teppaz de la Société d’économie alpestre de la Savoie. On a davantage de risques de subir une attaque quand on se trouve à la proximité d’une prédation antérieur récente ». Le dispositif est couplé avec un système d’envoi de SMS d’alerte à chaque suspicion de prédation enregistrée à moins de dix kilomètres. Suite à leur inscription volontaire, les éleveurs, bergers, alpagistes et élus locaux sont ainsi informés rapidement des prédations voisines, le SMS précisant le nombre de victimes déclarées, l’espèce concernée, la date et le nom de la commune. L’inscription se fait auprès des services pastoraux de chaque département.

Le projet initié en 2017 a évolué progressivement. Différents outils cartographiques ont été testés avant de confier la réalisation logicielle à l’Inrae de Grenoble. Un module, encore en développement, permettra d’analyser les attaques selon les régions et les périodes. Le système sera étendu à la Haute-Savoie et à l’Ardèche cet été puis vraisemblablement plus tard à la région Paca avec le Cerpam.

maploup.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
Le ramadan se termine le jeudi 13 mai. L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra, lui, aux alentours du lundi 19 juillet en 2021…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre