Aller au contenu principal

RACES DE FRANCE
Un plan pour consolider la génétique

La fédération des organismes de sélection, Races de France, s’inquiète du devenir de la génétique dans la filière ovine et a décidé d’élaborer une stratégie.

© LG
Cinquante-sept races ovines sont affiliées à Races de France, fédération des organismes de sélection. La commission ovine, présidée par Jean- Luc Chauvel, éleveur en Haute-Loire, s’inquiète du devenir de la génétique dans la filière et a décidé d’élaborer un plan stratégique de génétique ovine lait et viande pour l’horizon 2020. Comment concilier les races qui ont un réel impact économique, au nombre d’une vingtaine, et les autres, tout en conservant une biodiversité sur le territoire ? La question a été posée lors de l’assemblée générale de Races de France en juin dernier à Fontannes (Haute- Loire).
« Le dispositif génétique ovin actuel est fragile, explique Jean-Luc Chauvel, les bases de sélection s’effritent, le financement est menacé. » France Génétique Elevage, interprofession génétique des ruminants, a entamé un travail pour remédier à ces difficultés et France-Agri- Mer a accordé en avril 2012 une enveloppe de 350 000 euros pour le plan stratégique de génétique ovine. Compte tenu du montant de l’enveloppe, la filière ovine s’est mise d’accord pour accompagner en priorité les éleveurs allaitants.

UN TRAVAIL DE TERRAIN

« Le cheptel de femelles doit être plus performant, les qualités maternelles sont à mettre en avant, et il faut améliorer l’homogénéité des carcasses » poursuit Jean-Luc Chauvel, conscient de la demande des opérateurs de l’aval sur ce dernier point, « ainsi que sur le nombre de kilos de viande produits par agneau ». Ce qui ramène au questionnement sur les races et au renforcement des bases de sélection.
La possibilité d’installer de jeunes éleveurs en sélection est au coeur de la réflexion. Mais l’image du sélectionneur doit pour cela être améliorée. Tout ceci nécessite un réel travail de terrain, un développement du conseil génétique en élevage et un renforcement de la diffusion. Le plan, tout en conservant l’innovation scientifique et technique, permettra d’associer les techniciens ovins des chambres d’agriculture et des organisations de producteurs pour un travail sur l’adhésion et le suivi génétique. Des bilans génétiques des exploitations pourront être réalisés. « La génétique doit contribuer à améliorer la productivité des élevages », espère Jean-Luc Chauvel.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La carte permet de moduler sa recherche selon le pas de temps souhaité, le type de prédateurs et de victimes, la fiabilité de la source, le type de données (attaque, meute, indice de présence).
Une carte des prédateurs collaborative et en temps réel
La lutte contre les prédateurs passe par le recensement précis des attaques, leurs contextes et le partage le plus large possible…
L’usine Sanders de Saint-Gérand, dans le Morbihan, est l’un des six sites de trituration du groupe avec Bretteville (50), Oleosyn Bio à Thouars (79), Chalon-sur-Saône (71), Boulazac (24) et Sojalim à Vic-en-Bigorre (65).
Sanders se prépare à accompagner le développement de la protéine végétale française
Sanders, le leader français de la nutrition animale, fait face à une pénurie mondiale de soja non OGM. En six mois, l’entreprise…
L'enrubannage permet de faire son stock de fourrage dès le printemps.
L’enrubannage en ovin expliqué par le Ciirpo
L’enrubannage peut, dans certains systèmes fourragers, être une solution pour faire du stock au printemps qui sera distribué en…
La rencontre d'une ourse suitée est le cas le plus dangereux car elle peut avoir des réactions imprévisibles si elle sent du danger pour ses petits.
Ces bergers qui ont croisé l’ours
Durant l’été 2020, deux bergers ont été confrontés directement à des ours qui passaient à proximité de leurs troupeaux. La…
Les dernières attaques ont fait une quinzaine de victimes et une trentaine d'animaux disparus.
« Le troupeau est descendu d’alpage plus tôt que prévu à cause du loup »
« Nous devions faire la descente d’alpage le 4 octobre. Seulement, nous avons subi deux attaques de loups sur le troupeau fin…
Les ovins rustiques, une réponse adaptée aux évolutions climatiques
Lors de l'assemblée générale de l'organisme de sélection des races ovines des massifs, il a été rappelé les capacités d'…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre