Aller au contenu principal

L’astuce d’éleveur
« Un cornadis dans une bétaillère pour ramener brebis et agneaux »

« Au moment de l’agnelage, au mois de mars, les brebis restent dehors la journée et elles peuvent agneler à l’extérieur. L’agnelage dehors permet une alimentation à moindre coût car elles n’ont que de l’herbe et un tout petit peu de foin et, surtout, pas de transition alimentaire. Je ne garde en bâtiment que les mères qui ont agnelé la nuit. Les simples ressortent le jour même et les doubles dès le lendemain avec un manteau plastique biodégradable. L’ambiance du bâtiment est alors beaucoup plus saine et la mortalité a été limitée à 5 % l’an dernier, sans aucun cas de diarrhées.

Une remorque inspirée d’Angleterre

Quand les brebis viennent de mettre bas à l’extérieur, je les ramène en bâtiment à l’aide d’une remorque aménagée tractée par le quad. Dans la bétaillère, j’ai installé un cornadis autobloquant de cinq places. Tant que la brebis est tenue au cornadis, je peux vérifier les mamelles et faire téter tranquillement au besoin. Au niveau de la tête des brebis, j’ai créé des petites niches avec des plaques de polystyrène isolant. C’est là que je place les nouveau-nés, à l’abri du vent et sous la tête de leur mère qui est rassurée et qui peut continuer à les lécher. Bloquées au cornadis, les mères ne sont pas tentées de redescendre quand on ouvre la porte pour en faire monter d’autres. Avec 500 brebis, dont 400 au premier cycle, les cinq places au cornadis sont généralement suffisantes en passant deux fois par jour. Je roule ensuite doucement pour ramener mères et agneaux dans le bâtiment à quelques centaines de mètres des prairies.

J’ai imaginé cette remorque en m’inspirant de ce que j’avais vu en Angleterre. Au moment de changer le plancher de la bétaillère, j’ai bricolé ce système avec un cornadis que j’avais depuis dix ans et qui ne m’avait jamais vraiment servi. Les plaques de polystyrène sont des chutes de l’isolation de la maison et ce sont des rails à placo qui les maintiennent. J’en ai aussi profité pour abaisser le plancher de la remorque de 10 cm en changeant les roues par deux roues de quad achetées 185 euros d’occasion. Le cornadis n’est fixé que par deux boulons et le système est relativement facile à mettre et à enlever. »

« En agnelant dehors, le chargement est moins dense et l’ambiance plus saine »

Les plus lus

Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
Les éleveurs de brebis laitières des Pyrénées-Atlantiques s'investissent pour trouver des pistes d'adaptation de leur activité face au changement climatique.
Changement climatique : la filière lait de brebis des Pyrénées Atlantiques prend la mesure de l'enjeu
L'interprofession lait de brebis des Pyrénées-Atlantiques dans un projet franco-espagnol à la recherche de pistes pour adapter…
Benoit Toutain, 17 ans et originaire de l'Oise, a été sacré meilleur jeune berger 2024 lors de la finale des Ovinpiades, le 24 février, à Paris.
Salon de l’Agriculture : Le meilleur berger de France 2024 vient de l’Oise
Le champion de la 19e édition des Ovinpiades, Benoît Toutain, est originaire de l’Oise et possède déjà son propre troupeau.
Baptiste Soulat, 27 ans, s'est installé en Haute-Vienne sur l'exploitation paternelle. Passionné par la génétique, il est devenu sélectionneur en Suffolk.
« J’ai concrétisé ma passion pour la génétique et la Suffolk sur la ferme de mon enfance »
Baptiste Soulat, 27 ans, s’est installé sur l’exploitation bovine de son père en Haute-Vienne, créant du même coup l’atelier…
Parmi les céréales qui peuvent être distribuées aux brebis, l'avoine est la moins énergétique et n'est pas acidogène.
Quelles céréales intégrer dans la ration des brebis ?
Les céréales sont des concentrés d’énergie qui sont essentiels dans la ration des brebis selon leur stade physiologique. Tour d’…
Légende
"Nous avons choisi le pastoralisme itinérant"
Après avoir été bergers durant cinq ans, Juliette Martorell et François Oriol pratiquent depuis deux ans le pastoralisme…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre