Aller au contenu principal

"Sous alimenter en fin de gestation peut être lourd de conséquence"

Dans le dernier mois de gestation, les besoins de la brebis augmentent fortement alors que sa capacité d’ingestion baisse. Une sous-nutrition à cette période est alors systématiquement associée à une réduction du poids des agneaux à la naissance. « Une récente étude réalisée en élevages dans le Massif central a clairement mis en évidence le lien entre des nouveau-nés trop petits et le taux de mortalité des agneaux, indique Jean-Marc Gautier de l’Institut de l’Élevage. D’autre part, cette étude a aussi mis en évidence l’importance d’avoir des brebis avec une note d’état corporel à la mise bas supérieure à 3 (sur une échelle de 0 à 5) pour diminution de la mortalité des agneaux entre 0 et 2 jours ».

Des brebis moins maternelles

« Des notations du comportement de la brebis à la mise bas ont également montré que les brebis maigres étaient moins attachées à leur agneau, ajoute Jean-Marc Gautier. Sans doute parce qu’elles cherchent d’abord à manger ! » Des références françaises seront bientôt disponibles sur le sujet avec de nouveaux essais réalisés cet hiver à Fedatest (Haute-Loire) et au Ciirpo sur le site du Mourier (Haute-Vienne).

En cas de doute, et au-delà de la vérification de l’équilibre de la ration, une analyse sanguine en beta-hydroxybutyrates et en glucose peut être réalisée en élevages sur une dizaine de brebis du lot. L’analyse est réalisée directement dans la bergerie à l’aide de bandelettes et d’une goutte de sang. N’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire ou à votre technicien si besoin.

« Des effets directs sur la survie des agneaux »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre