Aller au contenu principal

" Serons-nous encore carnivores demain ? "

Olivier Néron de Surgy, journaliste scientifique et coauteur du livre  Encore carnivores demain ?. © DR
Olivier Néron de Surgy, journaliste scientifique et coauteur du livre Encore carnivores demain ?.
© DR

« Actuellement, nous entendons légion de messages qui nous alertent sur les effets néfastes de la consommation de produits carnés : elle serait mauvaise pour la santé et pour l’environnement ; elle causerait trop de morts et de souffrances animales, etc. On peut donc légitiment se poser la question de savoir si nous allons continuer longtemps à consommer de la viande. Mais on peut aussi remarquer que la palette d’avis livrés au grand public n’est pas très large, et donc celui-ci pourrait manquer de recul sur la question. En particulier, les messages portés par le mouvement vegan, de plus en plus présents dans la sphère médiatique, appellent à cesser toute consommation de produits carnés. Voilà qui bouleverserait notre vie quotidienne : la plupart des animaux domestiques disparaîtraient, nos campagnes changeraient, de nombreuses personnes se verraient priver de leurs relations affectives à ces animaux et de la multitude des services qu’ils nous rendent. Cependant, entre cet arrêt et le développement à outrance des productions industrielles, avec leur cortège de souffrances animales et humaines, il existe un troisième scénario réaliste : le retour massif à un élevage paysan, qui réduirait les nuisances faites aux écosystèmes et remettrait en valeur les dimensions positives de la relation homme-animal. Dans ce scénario-là, nous mangerions probablement moins de viande mais elle serait sans doute meilleure ! »

« La fin de la consommation de viande bouleverserait notre vie quotidienne »

Les plus lus

Vue aérienne de la ferme du domaine Bella Donna, en Italie.
Une ferme ovine multifonctionnelle à l’italienne
À l’image de jeunes agriculteurs italiens, Murad Salem se diversifie pour s’adapter aux nouveaux enjeux de l’agriculture.
Les éleveurs de brebis laitières des Pyrénées-Atlantiques s'investissent pour trouver des pistes d'adaptation de leur activité face au changement climatique.
Changement climatique : la filière lait de brebis des Pyrénées Atlantiques prend la mesure de l'enjeu
L'interprofession lait de brebis des Pyrénées-Atlantiques dans un projet franco-espagnol à la recherche de pistes pour adapter…
Benoit Toutain, 17 ans et originaire de l'Oise, a été sacré meilleur jeune berger 2024 lors de la finale des Ovinpiades, le 24 février, à Paris.
Salon de l’Agriculture : Le meilleur berger de France 2024 vient de l’Oise
Le champion de la 19e édition des Ovinpiades, Benoît Toutain, est originaire de l’Oise et possède déjà son propre troupeau.
Baptiste Soulat, 27 ans, s'est installé en Haute-Vienne sur l'exploitation paternelle. Passionné par la génétique, il est devenu sélectionneur en Suffolk.
« J’ai concrétisé ma passion pour la génétique et la Suffolk sur la ferme de mon enfance »
Baptiste Soulat, 27 ans, s’est installé sur l’exploitation bovine de son père en Haute-Vienne, créant du même coup l’atelier…
Parmi les céréales qui peuvent être distribuées aux brebis, l'avoine est la moins énergétique et n'est pas acidogène.
Quelles céréales intégrer dans la ration des brebis ?
Les céréales sont des concentrés d’énergie qui sont essentiels dans la ration des brebis selon leur stade physiologique. Tour d’…
Légende
"Nous avons choisi le pastoralisme itinérant"
Après avoir été bergers durant cinq ans, Juliette Martorell et François Oriol pratiquent depuis deux ans le pastoralisme…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre