Aller au contenu principal

Qu’avez-vous défendu à Bruxelles lors de la 3e réunion du groupe de réflexion européen sur le secteur ovin ?

Charles Sercombe, éleveur anglais et président du groupe ovin du Copa-Cogeca, rassemblement des syndicats et coopératives agricoles de l’UE © Copa-Cogeca
Charles Sercombe, éleveur anglais et président du groupe ovin du Copa-Cogeca, rassemblement des syndicats et coopératives agricoles de l’UE
© Copa-Cogeca

"Nous avons surtout souligné l’importance d’améliorer les revenus et la rentabilité des éleveurs de moutons européens. Il est capital d’avoir un secteur viable car l’élevage ovin joue un grand rôle pour la croissance et l’emploi dans les zones rurales européennes. Les moutons ont aussi un rôle environnemental puisque 70 % des zones à handicaps naturels de l’Union sont pâturées par les moutons. Pour améliorer la rentabilité de l’élevage ovin, nous devons améliorer la transparence du marché et lutter contre les facteurs de coût. En outre, les problèmes économiques auxquels sont confrontés les éleveurs touchés par des attaques de grands carnivores doivent être également pris en compte. Sans cette production, les paysages naturels des zones rurales seraient abandonnés avec de graves répercussions sur le long terme.

Des formations, de la flexibilité et des recettes faciles

Nous devons aussi attirer des jeunes dans le secteur et leur offrir une formation spécifique pour qu’ils obtiennent les compétences requises. En outre, davantage de flexibilité sont nécessaires au moment des contrôles PAC, notamment pour l’identification et l’enregistrement des animaux. Aujourd’hui, si un seul identifiant manque, la pénalité est appliquée sur l’ensemble de l’exploitation, ce qui est disproportionné et injuste. Nous subissons aussi une pression d’importation et 15 % de l’agneau consommé dans l’Union est importé de pays tiers. Pour contrer le déclin de la consommation de viande ovine, nous devons rendre l’agneau plus attrayant avec des recettes faciles à cuisiner."

Le groupe de réflexion mis en place par la Commission européenne doit émettre des recommandations d’ici la fin de l’année. La dernière réunion aura lieu à l’automne.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La Ferme Aozteia a déjà fait parrainer toutes ses brebis.
Adopte une brebis avec le site crowdfarming.com
Le site CrowdFarming.com propose d’adopter une brebis, une chèvre, un pied de vigne, un arbre ou une vache. Ce site d’origine…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
C'est juste avant la mise à l'herbe qu'il est le plus intéressant de traiter brebis et agnelles car lorsque la météo est encore humide, la pression parasitaire au pâturage est très forte. © B. Morel
Un antiparasitaire injectable pour les petits ruminants
Enfin les éleveurs de petits ruminants disposent d’un traitement injectable pour traiter leurs animaux contre les parasites…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
L'automne fournit une herbe à forte valeur nutritive, à condition d'avoir des précipitations. Ici, un troupeau pâture en Auvergne
Comment gérer ses prairies après la sécheresse ?
La sécheresse estivale a impacté les ressources fourragères. Si les précipitations reviennent, on peut espérer une pousse de l’…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre