Aller au contenu principal

Propositions pour améliorer le bien-être dans les abattoirs

La commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie a commencé ses travaux fin avril en auditionnant les responsables d’abattoirs et les associations de défenses des animaux. Si les associations de défense des animaux défendent la mise en place de sanctions dissuasives, de vidéosurveillance, de comité d’éthique, un meilleur aménagement des abattoirs ou une normalisation des cadences, les membres de la filière prônent plutôt un renforcement des formations et l’application stricte des règles existantes avec des sanctions plus lourdes. Auditionné le 12 mai, Dominique Langlois, président d’Interbev, s’interroge sur la pertinence de la vidéosurveillance évoquant « le coût de la mesure et la question juridique concernant le droit de filmer les salariés ». Concernant l’abattage rituel, les associations défendent un étourdissement systématique, même après égorgement, comme cela se fait dans une dizaine d’autres pays européens. Dominique Langlois répond par de l’économique : « L’arrêt de l’abattage rituel serait une catastrophe économique : -22 % d’abattage en ovin et de -14 % en bovin ». Avec un marché casher qui « ne prend que les avants », comment vendre alors les arrières de la carcasse dans le cas d’un étiquetage du mode d’abattage comme le demandent certaines associations ? « Le consommateur qui aura devant lui les étiquettes » fera très vite le tri, d’après lui.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Elisa Morel : « Très attachée au massif vosgien, le cédant m’accompagne dans la reprise de l’exploitation, en me laissant libre sur les choix de conduite à venir. »
"Je suis accompagnée par le cédant dans la reprise de l’exploitation ovine"
Elisa Morel, 23 ans, en stage pré-installation au sein de sa future exploitation, est tombée sous le charme de la race Hampshire…
Les associés du Gaec Gwenn Ha Du, dans l'Ain, ont le souci de valoriser au mieux les surfaces en herbe par un système 100 % basé sur le pâturage.
Un système ovin économique en argent et en temps de travail
Dans l’Ain, Guillaume Diquélou a mis sur pied un élevage ovin basé sur la valorisation de l’herbe et la réduction du temps de…
Les 300 brebis de Pierre Orcière disposent d'une ration totalement issue de la production de l'exploitation.
« J’améliore mes conditions de travail, de la vie du sol à l’agneau fini »
Pierre Orcière est éleveur en Ardèche. Après de nombreux changements sur sa ferme, il élève aujourd’hui des agneaux de bergerie,…
La brouette distributrice est tirée par un moteur de tondeuse à gazon et la roue arrière, mobile et centrale, permet de la diriger facilement.
Une brouette automotrice distributrice
Dans le Pas-de-Calais, Jean-Paul Béthencourt a mis au point une brouette à moteur pour distribuer le grains à sa troupe ovine en…
Les prairies sont bien souvent la première source de nourriture pour les brebis.
Les bons plans pour rénover les prairies pour ses ovins
Pour un éleveur de moutons l’entretien de ses prairies est aussi important que le soin apporté à ses brebis. Patrice Pierre,…
Les premières étapes de l'éducation du chiot sont les ordres de base, le bien et le mal; l'apprentissage de son nom...
Éducation de base du chiot et principes d’apprentissage
L’éducation d’un jeune chiot commence dès son arrivée. Elle consiste en l’apprentissage de son nom, de la notion du bien et du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre