Aller au contenu principal

Alimentation des moutons
Pour limiter les risques, le pâturage hivernal en pratique

En hiver, les parcours peuvent apporter un supplément de nourriture très précieux, à la fois en qualité et en quantité. Cependant, pour répondre aux besoins des animaux, certaines précautions sont nécessaires. En voici l´essentiel.


Prévoir des sécurités
Les sécurités sont importantes pour faire face aux aléas climatiques pouvant empêcher le pâturage totalement ou partiellement. Elles concernent les surfaces additionnelles (parcours de sécurité) et les stocks de fourrages. Cette sécurité en fourrages peut être estimée pour un hiver à 10 % des besoins totaux des brebis en entretien et 30 % pour des brebis en fin de gestation (résultats moyens des suivis). En cas d´intempéries, un minimum d´abri est nécessaire. Que ce soit en bergerie ou sur parcours, il faut prévoir un endroit propre et accessible à tous les animaux.

Des parcours bien exposés
Le pâturage hivernal ne peut se faire que sur des surfaces relativement bien exposées (dégel ou fonte de la neige plus rapide). Concernant la végétation, elle doit être de qualité et abondante surtout pour les brebis en fin de gestation. Les brebis peuvent pâturer le report sur pied riche en cellulose sans problème particulier. Il semble préférable de faire pâturer ces parcours hivernaux une seule fois dans l´année. D´après les suivis, il faut compter de 150 à 200 ha de parcours pour passer un hiver avec un troupeau de 300 brebis.

Adapter le pâturage
La pratique du pâturage en « tri » permet aux brebis de choisir les espèces les plus appétentes des parcours et de composer ainsi une ration suffisamment riche pour limiter les pertes d´état corporel en hiver. Cette pratique est conseillée avec les lots de brebis aux besoins plus importants, généralement en fin de gestation. La pratique du « raclage » permet d´exercer une pression de pâturage plus importante. Les espèces les plus appétentes sont consommées en priorité mais les autres espèces sont également pâturées. On privilégiera le raclage pour les animaux en entretien.

Organiser une gestion des surfaces
Il est important de mettre en place une gestion pluriannuelle des parcours afin d´assurer la pérennité de la ressource et la maîtrise de l´embroussaillement. La conduite en deux lots peut être très complémentaire pour la gestion des surfaces. En effet, l´éleveur ne peut exercer une forte pression au pâturage avec un lot de brebis à fort besoin. Par contre, la gestion des surfaces peut être réalisée par un lot de brebis en entretien.

Veiller à la charge de travail
Le gardiennage peut-être très contraignant en temps de travail si la conduite des animaux se fait en plusieurs lots. Les parcs clôturés s´imposent comme la solution la plus économe en travail, mais ils posent les questions d´accès au foncier, de multi-usage et du coût de l´équipement.

Les plus lus

Pâturage tournant dynamique
"Avec 100% de pâturage tournant dynamique pour notre troupeau ovin, nous sommes en phase avec le changement climatique"
Julie et Thimoléon Resneau sont éleveurs de brebis allaitantes à Pomy dans l’Aude depuis 2006. Leur troupeau de Rouge du…
Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
2024, année des noms en "V" : des idées amusantes pour vos chiens, béliers et brebis préférées
 Attribuer une lettre initiale aux prénoms chaque année permet de savoir facilement l’âge d’un animal, qu’il s’agissent de…
Alexis et Jean Gratton, deux des cinq associés du Gaec Le Pay : « Notre objectif aujourd’hui est de développer la vente de reproducteurs, en maintenant la vente directe, ...
« Nous calons un planning pour des agneaux toute l’année »
Au Gaec Le Pay, l’utilisation de la Charmoise et le désaisonnement lumineux ont permis de produire des agneaux toute l’année en…
Un voyage en hiver
Un  voyage en hiver a reçu le grand prix du jury du festival pastoralisme et grands espaces.
Le matin est consacré aux cours théoriques. Ce jour-là, Catherine enseigne les grands chiffres de la filière ovine française.
Une journée avec une classe en certificat de spécialisation Ovin
Sur le campus de Mirecourt, niché au cœur des Vosges, Catherine Falcoz et Ingrid Voinson dirigent une formation professionnelle…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre