Aller au contenu principal

Nouvelle présidence à Races de France

Après cinq années de présidence à l’association Races de France, Jean-Luc Chauvel, éleveur ovin dans le Puy-de-Dôme, a laissé sa place à Hugues Pichard, éleveur en race bovine Charolaise en Saône-et-Loire. Le nouveau président veut promouvoir la biodiversité domestique, « véritable ADN de Races de France qui œuvre en faveur de la diversité de l’élevage français ». Alors que le poids économique de l’insémination animale est bien connu, Hugues Pichard veut mieux connaître les réalités économiques de la monte naturelle. Races de France souhaite aussi engager un travail avec Geneval pour rééquilibrer l’indexation génétique et ne pas défavoriser la monte naturelle face à l’insémination. Jean-Paul Rault, éleveur de 350 brebis en race Mouton Vendéen et 80 vaches Parthenaises et Maraichines en Vendée, secondera Hugues Pichard car « un président seul n’est rien, sans une équipe professionnelle et motivée pour poursuivre le travail collaboratif essentiel à Races de France ». À la fin de l’assemblée générale qui s’est tenue mi-septembre en Vendée, de nombreux professionnels ont salué le travail de l’ancien président et sa capacité à créer des liens qui ont permis de repositionner Race de France dans son environnement professionnel et interprofessionnel. Fédération des organismes de sélection, Races de France rassemble près de 1 500 races et variétés dans 14 espèces, des ruminants (bovins, caprins, ovins) aux carnivores domestiques (canins, félins), en passant par les équidés (asins, équins), les porcins, et la basse-cour.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
Les panneaux photovoltaïques permettent à l'herbe de continuer sa pousse même en été et pourvoient les brebis en ombre. © E. Mortelmans
Des surfaces additionnelles grâce à l’agrivoltaïsme
Emmanuel Mortelmans bénéficie de surfaces de pâturage additionnelles pour ses brebis grâce à la centrale photovoltaïque proche de…
Cindy Simon, 25 ans, est à la tête d’une exploitation de polyculture élevage de 139 hectares. © A. Peucelle
Je cherche à améliorer les performances du troupeau 
Dès son arrivée sur l’exploitation familiale en 2016, Cindy Simon, à Bonnet dans la Meuse, a cherché à moderniser l’atelier ovin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre