Aller au contenu principal

« Nous avons relevé le défi du renouvellement des générations »

Raymond Leprizé est président du comité d’organisation du congrès de la FNO qui se déroulera du 20 au 22 avril à Saint-Malo.

Raymond Leprizé : « Je suis fier d’avoir positionné la région Bretagne pour accueillir le congrès. » © A. Villette
Raymond Leprizé : « Je suis fier d’avoir positionné la région Bretagne pour accueillir le congrès. »
© A. Villette

Pourquoi avez-vous souhaité organiser le congrès de la FNO en Bretagne ?

Raymond Leprizé - Même si on est plutôt une terre de production laitière, il y a des éleveurs ovins intéressants. Nous avons une grande diversité de systèmes d’élevage : herbagers, de bergerie, mixte, et de commercialisation : en coopératives, en vente directe…

Vous avez pris votre retraite en avril 2015. Quel regard dressez-vous sur votre parcours ?

R. L. - J’ai acquis mes premières agnelles rouges de l’Ouest en 1979. J’étais alors charpentier mais il y avait toujours eu 4-5 brebis chez mes parents et j’aimais ça. J’ai augmenté ma troupe au fur et à mesure que des terrains se libéraient. En 1997, j’avais 180 brebis et j’ai commencé à introduire des Ile-de-France pour désaisonner et produire de l’agneau toute l’année pour le Label rouge Agneau de Brocéliande. En 2009, j’ai cessé ma double activité pour me consacrer entièrement à l’élevage et j’ai augmenté la troupe jusqu’à 400 brebis, afin d’avoir un outil viable et transmissible. J’ai transmis mon exploitation en avril dernier après un parrainage d’un an avec un jeune.

Et au niveau syndical ?

R. L. -: Je suis un « faisou », pas un « disou », je suis plus à l’aise avec les actions qu’avec les grands discours. J’ai fait ma première manifestation avec la FNO contre le loup, un problème dont nous avons toujours été solidaires. Au niveau régional, je me suis beaucoup investi sur l’organisation du pôle ovin du Space et des Ovinpiades qui vont avoir lieu pour la septième année en Bretagne. À une époque, on ne parlait plus de mouton dans les lycées mais nous avons réussi à changer la donne et, ces dernières années, nous avons eu plusieurs jeunes à s’installer en ovin. Maintenant le défi est que ces jeunes s’investissent aussi dans les responsabilités professionnelles. Le mouton aujourd’hui est apprécié et a une bonne image, mais ce n’est pas du tout cuit, il faut travailler !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
La Ferme Aozteia a déjà fait parrainer toutes ses brebis.
Adopte une brebis avec le site crowdfarming.com
Le site CrowdFarming.com propose d’adopter une brebis, une chèvre, un pied de vigne, un arbre ou une vache. Ce site d’origine…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
 © Ton van Zantvoort
No way, un film sur la disparition progressive des bergers
No way plonge au cœur du combat obstiné de Stijn, un éleveur néerlandais prêt à tout pour garder son troupeau de 500 moutons…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre