Aller au contenu principal

L’Ossau-Iraty cherche du lait bio

Dans les Pyrénées-Atlantiques, la Fromagerie des bergers de Saint-Michel recherche de nouveaux producteurs pour produire davantage d’Ossau-Iraty bio.

Fromage Ossau-Iraty au lait cru bio de la Fromagerie des bergers de Saint-Michel. © DR
Fromage Ossau-Iraty au lait cru bio de la Fromagerie des bergers de Saint-Michel.
© DR

Unique fromagerie produisant de l’Ossau-Iraty en bio et au lait cru, la Fromagerie des bergers de Saint-Michel peine à répondre aux demandes croissantes de ses clients nationaux tels le réseau Biocoop. Fondée en 1981 à Saint-Michel dans le Pays basque, elle a démarré cette fabrication il y a cinq ans. 10 producteurs (sur 36) fournissent près de 200 000 litres de lait bio mais cela ne suffit plus. Trois nouveaux éleveurs en conversion ont été intégrés, mais leur apport de près de 60 000 litres ne comblera pas un manque de fromages entre octobre et mars. « Nous le pourrions avec 100 000 litres juste pour nos clients actuels et il en faudrait au moins le double pour répondre aux différentes attentes », estime Christophe Ourricariet, responsable de la fromagerie. Si le bio décolle, motiver de nouvelles conversions n’est pas si simple. Pourtant, pour ce responsable, allier AOP Ossau-Iraty et bio est un atout : « ces cahiers des charges sont complémentaires pour garantir l’origine, le respect des traditions, la qualité et le maintien d’une agriculture durable et respectueuse de nos territoires de montagne ».

Accompagnement technique et prix du lait motivant

Pour avancer, la fromagerie a lancé l’an dernier un prix conversion de + 100 euros sur son prix conventionnel, qui est déjà de 1 200 euros/1 000 litres (1 090 €/1 000 l en moyenne dans le département). Et une fois certifié bio, il monte à 1 450 euros. Pendant les deux ans de conversion et au-delà, les bergers de Saint-Michel proposent aussi un accompagnement technique gratuit pour les producteurs avec le Civam Biharko Lurraren Elkartea (pour la terre de demain). Les candidats doivent évidemment se situer dans la zone AOP Ossau-Iraty, soit le département des Pyrénées-Atlantiques et quelques communes des Hautes-Pyrénées et qui impose notamment les races de brebis locales Manech tête noire, Manech tête rousse et Basco-béarnaise.

www.lesbergersdesaintmichel.fr
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
La carte permet de moduler sa recherche selon le pas de temps souhaité, le type de prédateurs et de victimes, la fiabilité de la source, le type de données (attaque, meute, indice de présence).
Une carte des prédateurs collaborative et en temps réel
La lutte contre les prédateurs passe par le recensement précis des attaques, leurs contextes et le partage le plus large possible…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Les surfaces ravagées par les incendies dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes Maritimes, des Bouches du Rhône, du Var et du Vaucluse ont diminué significativement ces dernières années.  © Saiho/Pixabay
Les troupeaux ovins, premiers pompiers de la forêt méditerranéenne
En pâturant les coupe-feu, les brebis facilitent le travail des pompiers. Mais les troupeaux doivent aussi avoir accès à l’eau, à…
La contrainte du loup revêt de multiples aspects, qui ont pour point commun de causer du stress et de la fatigue mentale à l'éleveur. © A. Chrétien
Éleveurs vs loups : du stress et du dégoût
La MRE Paca et Idele publient un recueil de témoignages d’éleveurs confrontés à la prédation du loup au quotidien.
L'enrubannage permet de faire son stock de fourrage dès le printemps.
L’enrubannage en ovin expliqué par le Ciirpo
L’enrubannage peut, dans certains systèmes fourragers, être une solution pour faire du stock au printemps qui sera distribué en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre