Aller au contenu principal

Conservatoires d´espaces
L´espace naturel est bien préservé par le mouton

Les Conservatoires d´espaces naturels protègent des milieux naturels, par acquisition, puis en les entretenant.

© Pâtre


Il existe 30 Conservatoires répartis sur tout le territoire français : un dans chaque région, ainsi que 8 Conservatoires départementaux. Pour entretenir les milieux ouverts (prairies et côteaux), c´est tout naturellement qu´ils ont privilégié le recours au pâturage. Il permet de maintenir l´intérêt écologique de certains milieux tout en garantissant une insertion dans le tissu économique local.

 

 

L´éleveur et le Conservatoire s´accordent sur un cahier des charges pour gérer le pâturage. ©DR ©DR


Entretenir les zones humides ou les landes
Pour le réseau des Conservatoires, l´entretien des sites par le pâturage tient une place importante, puisque 12 000 hectares de prairies humides ou sèches sont pâturées, dont un tiers par des moutons. Les terrains concernés correspondent à des milieux ouverts, parfois sur de grandes surfaces comme en bord de fleuve ou sur des terrains militaires, mais aussi sur des surfaces plus réduites comme sur les sites de côteaux. Il est également fait appel au pâturage ovin sur d´autres milieux comme les zones humides ou landes.
Au fil des années, les Conservatoires se sont également impliqués dans la sauvegarde de races ovines menacées ou à faible effectif, en partenariats étroit avec des représentants de la filière ovine et des organismes spécialisés. En effet, certains Conservatoires ont leur propre troupeau pour faire pâturer des sites isolés d´un élevage.


La collaboration avec des éleveurs locaux est privilégiée, car ils sont souvent déjà présents sur les sites ou à proximité. La gestion du site est basée sur un cahier des charges, élaboré conjointement entre le Conservatoire et l´éleveur. Il définit les préconisations de gestion à mettre oeuvre : taux de chargement, période d´intervention, et aménagements annexes. Lorsque le site nécessite un débroussaillement préalable, le Conservatoire peut faire intervenir son équipe technique.
Allier élevage et préservation des milieux naturels
Les Conservatoires sont aux côtés des éleveurs depuis une trentaine d´années, en recherchant une collaboration en bonne intelligence, où chacune des parties trouvera son intérêt. L´essentiel étant d´allier l´activité d´élevage avec la préservation des milieux naturels les plus fragiles.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
Les panneaux photovoltaïques permettent à l'herbe de continuer sa pousse même en été et pourvoient les brebis en ombre. © E. Mortelmans
Des surfaces additionnelles grâce à l’agrivoltaïsme
Emmanuel Mortelmans bénéficie de surfaces de pâturage additionnelles pour ses brebis grâce à la centrale photovoltaïque proche de…
Cindy Simon, 25 ans, est à la tête d’une exploitation de polyculture élevage de 139 hectares. © A. Peucelle
Je cherche à améliorer les performances du troupeau 
Dès son arrivée sur l’exploitation familiale en 2016, Cindy Simon, à Bonnet dans la Meuse, a cherché à moderniser l’atelier ovin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre