Aller au contenu principal

Jeunes bergers
Les ovinpiades 2012 lancées à Strasbourg

La finale européenne de labour organisée par les Jeunes agriculteurs, a également accueilli les ovinpiades des jeunes bergers. Une dizaine d’éleveurs ont jugé pour cette régionale des élèves du lycée d’Obernai.

© lgeffroy

L’Alsace, avant dernier bastion à conquérir pour les Ovinpiades, vient d’être acquis ! C’est en effet l’une des deux dernières régions de la France continentale avec la Haute-Normandie qui ne participaient pas à cet événement national, qui a grossit petit à petit au fil des ans. Mais pour la septième édition, elle s’est rattrapée en donnant le coup d’envoi des sélections régionales.

Les Terres à l’Envers, finale européenne de labour organisée par les Jeunes agriculteurs, a été le siège de ces épreuves à Oberhausbergen. Interbev Ovins, la chambre d’agriculture et le syndicat ovin du Bas-Rhin se sont mobilisés pour former les terminales bac pro option productions animales du lycée d’Obernai. En tout, une dizaine d’éleveurs se sont impliqués depuis mars dernier. « Je les ai reçus sur mon exploitation, pour les entraîner au tri et à la note d’état corporel, car certains jeunes n’avaient jamais travaillé avec des ovins. Je leur ai montré ce qu’est un atelier bergerie » explique Raphaël Bottemer, éleveur à Hindisheim. « C’est bien de voir que des jeune s’intéressent à la production ovine. Mais pour s’installer, ce n’est pas facile ici, à cause du foncier » regrette pour sa part Stéphane Huchot, de Prouschdorf.

Confiance en l’animal

Les jeunes se sont pris au jeu, car seul un d’entre eux à des moutons à la maison. « Au niveau local, c’est une réussite, note Jean-Pierre Saulet-Moes, le technicien de la chambre d’agriculture. Cette mise en situation réelle les intéresse davantage que de la théorie. Les filles, par exemple, réticentes au départ, ont rapidement été en confiance avec l’animal ».

Dix-sept jeunes se sont donc affrontés au quizz, à l’évaluation de la note d’état corporel, au tri des brebis équipés de boucles électroniques, au parage des onglons et à l’épreuve de quad.

Le trio de tête est constitué de Damien Bronn, Florian Sturtzer et Stéphane Scharrenberger. Damien et Florian, tous deux originaires du Bas-Rhin, issus du milieu agricole et passionnés d’élevage, participeront avec tous les autres finalistes des vingt régions participantes à la finale nationale qui aura lieu samedi 25 février au Salon International de l’Agriculture à Paris. Tous deux ont surtout apprécié « le contact avec l’animal » et ont redouté « l’épreuve du parage qui nécessite de la force ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Les achats d'aliments concentrés représentent généralement une part importante des coûts de production.
Face à l’inflation, une aide publique pour l’alimentation animale
La guerre en Ukraine a entraîné une flambée du coût des matières premières agricoles, déjà à un haut niveau avant ce conflit.…
Les animations, concours et présentations du ring ovin du Salon de l'agriculture sont à suivre en direct puis en replay sur la chaîne YouTube du SIA.
Retrouvez le ring ovin du salon de l'agriculture en replay
Le Salon de l'agriculture de Paris retransmettait les présentations, concours et animations du ring ovin en direct puis en replay.
Faites vous-même votre aménagement en 3D.
Votre bergerie en 3D
« Des dizaines de plans de bergerie et de parcs de contention sur la page Web EquipInnovin » « Si vous souhaitez construire…
Le choix du chien de conduite doit s'effectuer suivant plusieurs critères. Les qualités au travail des deux parents est un incontournable.
Les cinq questions à se poser avant d’acheter un border collie
L’Association française du border collie a été créée en 1979 dans le but d’assurer la promotion et la sélection du border collie…
L'élevage ovin permet le maintien de surfaces enherbées qui stockent plus de la moitié des gaz à effet de serre émis par la production d'agneaux.
Faut-il arrêter l’élevage d’ovins pour sauver la planète ?
    Sindy Throude, chargée de mission élevage ovin et environnement à l’Institut de l’Élevage. © DR  « L’arrêt de l’élevage…
« J’ai appris à marcher au milieu des brebis de la ferme familiale »
Installé avec ses parents il y a quatre ans, Clément Rouquié a pris la suite de son grand-père sur l’exploitation familiale…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre