Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les filles plus attachées à leur mère

L’Inra a étudié l’attachement des jeunes à leur mère chez les ovins. Les résultats montrent que les filles sont plus attachées à leur mère que les fils.

Les filles affichent des comportements d’attachement plus forts à leur mère que les fils. © L. Geffroy
Les filles affichent des comportements d’attachement plus forts à leur mère que les fils.
© L. Geffroy

Chez les ongulés, le lien entre la mère et le jeune est très fort et la ségrégation sexuelle est importante. Les jeunes femelles restent dans le troupeau avec leur mère et les mâles en sont exclus après le sevrage. Des données sur des espèces d’ovins sauvages laissent penser à un lien mère-fille privilégié par rapport au lien mère-fils. L’Inra donc mené une étude sur le lien entre mère et jeune. Elle avait pour objectif de tester l’attachement de l’agneau à sa mère. Cet attachement a été mesuré en utilisant trois critères définis initialement chez les humains : recherche de proximité, détresse après la séparation et activité d’exploration en présence de la mère. Les agneaux âgés de trois semaines ont été testés dans deux situations expérimentales dans lesquelles ils pouvaient interagir, soit avec leur mère, soit avec une brebis familière ou avec une brebis inconnue. Dans l’ensemble, les filles affichent des comportements d’attachement plus forts à leur mère que les fils.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Si la plupart des randonneurs se montrent respectueux du travail des bergers, certains échanges peuvent être tendus lorsque les brebis se font dispersées ou que les chiens sont aux abois. © B. Morel
" Vis ma vie de berger "
Joseph Boussion, alias Carnet de Berger sur Facebook, s’est donné pour mission de faire connaître la vie en estive aux…
La prédation par le loup impacte fortement les résultats économiques de l'exploitation.
Le loup entraîne un surcoût de 4 600 à 12 100 euros par exploitation
La prédation par les loups entraîne des pertes de production et des frais de protection qui ne sont pas assez compensés par les…
La bergerie, terminée en 2016, est fonctionnelle avec ses nourrisseurs et ses cornadis. © J.-M. Bidoire
Produire 500 agneaux avec 300 brebis Ile-de-France et Texel
Quatre ans après son installation, Pierre Largy produit 500 agneaux, dont 80 % sous label rouge, dans un nouveau bâtiment…
Les dégâts de l'ours sont passés de 516 animaux domestiques tués ou blessés en 2018 à 1 173 en 2019. © M. Paunovic
Toujours plus d’ours, plus d’attaques, plus de victimes
52 ours ont tué au moins 1 173 animaux l’an dernier dans les Pyrénées.
Au 31 mars, le loup avait déjà tué plus de 1 200 animaux domestiques. © L. Bourgeois
Le loup, 27 années de cauchemars
Voilà près de 30 ans que le loup a fait son retour en France, protégé par la Convention de Berne et la directive Habitat de l’…
Le tableau des indicateurs de coûts de production publié par Interbev montre les prix minimales pour assurer un revenu par travailleur de 2, 2,5 ou 3 Smic.
Un prix de revient de 9,50 à 12 euros pour avoir trois Smic en élevage ovin
Le tableau des indicateurs de coûts de production publié par Interbev montre les prix minimaux pour assurer un revenu par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre