Aller au contenu principal

Elevage ovin
Le pastoralisme permet une gestion moderne de l´espace

L´image traditionnelle du pâtre itinérant, gardien de troupeau, évolue vers celle de berger aux multiples fonctions, impliqué dans l´aménagement des espaces et la préservation des paysages.


Les parcours : une ressource vivante
A l´image traditionnelle du berger et de ses pratiques pastorales de gardiennage, se substituent peu à peu des évolutions techniques pour l´aménagement de l´espace, la préservation des paysages et pour répondre aux attentes de la société. Au pâtre itinérant d´hier, se substitue ainsi le berger qui pose des clôtures, qui organise par le semis ou le resemis la pousse de la végétation, qui déroche ou débroussaille certaines parcelles. Le pâtre d´aujourd´hui travaille avec de nouveaux partenaires : Office national des forêts, associations de chasseurs, environnementalistes, pompiers pour la défense des espaces contre l´incendie.


Des références et des outils
A Montpellier, en juin dernier, une Journée technique pastorale organisée en coordination par le Cerpam, le Sime, l´Institut de l´Elevage, les Chambres d´agriculture (Ardèche, Aveyron, Lot, Lozère) et la Fédération Pastorale de l´Ariège a permis de faire le point sur les milieux pastoraux, leur gestion et sur les références acquises par les réseaux. La mise au point d´un référentiel pastoral parcellaire a été présentée ainsi qu´un réseau d´équipements pastoraux qui permet de mieux installer les bergers. Des exemples et témoignages ont montré comment le partenariat facilite le multi-usage des parcours en liaison avec les chasseurs, les aménageurs (protection de la flore, tourisme). Souvent, ces partenariats permettent l´obtention de financements européens, nationaux ou régionaux pour l´installation de nouveaux éleveurs ou facilitent l´agrandissement d´élevages ovins. Pour compléter ce sujet , un autre article de ce dossier concerne la valorisation des parcours : il indique comment prolonger la saison de pâturage en consommant les fruits des arbres, les repousses d´herbe vertes, les feuillages. Quelques tactiques alimentaires permettent ainsi d´accroître l´offre fourragère.

Un renouveau législatif et des aides
Nous noterons qu´un groupe de travail interministériel (Agriculture, Finances, Environnement, Intérieur) a étudié depuis 2001 les enjeux du pastoralisme. Ce groupe de travail a défini une quarantaine de propositions dont certaines devront être étudiées par le Parlement. Le soutien aux productions
de qualité à travers les races rustiques et par des appellations spécifiques comme l´appellation Montagne ou des CTE spécifiques sont autant d´initiatives nouvelles qui pourraient redynamiser les activités pastorales.




--------------------------------------------------------------------------------------------------
Réussir Pâtre du mois d´Octobre 2002, nº497 p. 20 à 38, présente un dossier complet sur ce sujet du pastoralisme.
--------------------------------------------------------------------------------------------------


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La Ferme Aozteia a déjà fait parrainer toutes ses brebis.
Adopte une brebis avec le site crowdfarming.com
Le site CrowdFarming.com propose d’adopter une brebis, une chèvre, un pied de vigne, un arbre ou une vache. Ce site d’origine…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
C'est juste avant la mise à l'herbe qu'il est le plus intéressant de traiter brebis et agnelles car lorsque la météo est encore humide, la pression parasitaire au pâturage est très forte. © B. Morel
Un antiparasitaire injectable pour les petits ruminants
Enfin les éleveurs de petits ruminants disposent d’un traitement injectable pour traiter leurs animaux contre les parasites…
Georges Ferté change ses brebis de parc environ tous les trois jours. © A. Peucelle
« J'ai diversifié les grandes cultures avec des moutons pour pérenniser l'exploitation »
Installé en 2002 sur une ferme de grandes cultures, Georges Ferté se heurte aux évolutions de la PAC ainsi qu’à un système…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Maël Alric réussit à joindre ses deux passions : l’élevage de brebis et le sport de haut niveau. © La Cazotte
« Jeune éleveur de brebis laitières, je cours toujours vers mes rêves… »
Installé éleveur de brebis laitières depuis 2017 au sein du Gaec du Salze, Maël Alric, 30 ans, n’oublie pas son objectif de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre