Aller au contenu principal

Le pastoralisme est-il agro-écologique ?

L’Association française de pastoralisme a organisé un riche débat pour positionner le pastoralisme vis-à-vis du très actuel concept de l’agro-écologie.

L’amphithéâtre était complet ce jeudi 19 novembre 2015 à Montpellier Supagro pour le séminaire de l’Association française de pastoralisme. L’objectif de cette journée était « de réunir une diversité d’acteurs autour du pastoralisme et de l’agro-écologie » a précisé Magali Jouven, enseignante-chercheuse à Montpellier Supagro et directrice scientifique de ce séminaire.

Recherche d’efficience autant que de productivité

Défini dans les années soixante-dix comme des « agrosystèmes qui sont à la fois productifs, économes en ressources naturelles, socialement justes et économiquement viables », le concept de l’agro-écologie est redevenu très actuel. Les systèmes pastoraux peuvent-ils prétendre à ces fondements ? Pour Laurent Garde du Cerpam, les systèmes pastoraux sont dotés de nombreux atouts favorables à ce principe. Ce sont de systèmes qui doivent « faire avec » les milieux naturels, ils utilisent des espaces-ressources hétérogènes, « ils recherchent avant tout l’efficience plutôt que la productivité » et ils ont une certaine capacité d’adaptation, ne serait-ce que par la diversité des systèmes pastoraux existants.

Des brebis dans les bruyères et dans les vignes

Les zones de callunes, bruyères, molinies, ronces et même fougères sont ainsi intégrées au calendrier de pâturage de Cédric Deguillaume, éleveur d’ovins viande et producteur de myrtilles depuis huit ans dans le Limousin, « au pays de la bruyère », venu témoigner de l’évolution de sa ferme. En participant au groupe d’échanges et de partage des savoirs sur l’amélioration de l’autonomie et de l’économie (groupe animé par le Civam), il a mis progressivement en place une gestion fine de son pâturage en utilisant les ressources pastorales à disposition.

Ce premier séminaire sur le pastoralisme et l’agro-écologie a permis d’apporter des pistes de réflexion et des suggestions d’évolution. Parmi le public, des viticulteurs associant des troupeaux pour gérer l’enherbement de leurs vignes, ont aussi appelé à intégrer davantage de collectifs et à élargir les visions.

Toutes les présentations du séminaire sont téléchargeables sur www.pastoralisme.net/Rubriques « programmes et documents »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Un référent bien-être animal obligatoire par élevage ovin
Désormais et depuis le 1er janvier 2022, chaque site d’élevage doit disposer en tout temps d’un référent bien-être animal.
La rencontre d'une ourse suitée est le cas le plus dangereux car elle peut avoir des réactions imprévisibles si elle sent du danger pour ses petits.
Ces bergers qui ont croisé l’ours
Durant l’été 2020, deux bergers ont été confrontés directement à des ours qui passaient à proximité de leurs troupeaux. La…
Les dernières attaques ont fait une quinzaine de victimes et une trentaine d'animaux disparus.
« Le troupeau est descendu d’alpage plus tôt que prévu à cause du loup »
« Nous devions faire la descente d’alpage le 4 octobre. Seulement, nous avons subi deux attaques de loups sur le troupeau fin…
Les trois ténias larvaires que sont la cysticercose, l'échinococcose et la cœnurose sont transmis aux ovins par les canidés, notamment les chiens de protection.
L’inquiétant retour de la cysticercose ovine lié à la présence du loup
Transmise par les canidés, la cysticercose affecte les ovins et les hommes. Cette maladie est due à un parasite qui se love dans…
Antoine Lefevre, éleveur sélectionneur Ile de France dans l’Oise et heureux propriétaire d'un bélier à 2 640 euros.
"J’ai acheté un bélier à 2 640 euros"
"Dans la famille, nous avons toujours acheté nos béliers en sortie de station car pendant les trois mois qu’ils y passent, ils…
Le bruit des hélices du drone frôlant les animaux a affolé le troupeau dont une partie est tombé de la falaise
Effrayées par un drone, 14 brebis se tuent en se jetant dans un ravin
En Isère, un drone survolant un troupeau ovin à basse altitude a entrainé la panique du troupeau et le saut mortel de plusieurs…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre