Aller au contenu principal

Le loup inquiète les éleveurs ovins lait

Alors que la présence du loup en Aveyron ne semble plus faire de doute, les éleveurs continuent de marteler son incompatibilité avec le pastoralisme et réclament des tirs de défense.

Même si les résultats des analyses ADN ne sont pas encore arrivés pour le confirmer, difficile désormais de mettre en doute la présence du loup en Aveyron. L’animal vu et photographié d’un côté, et ayant commis des attaques de l’autre possède toutes les caractéristiques de canis lupus. Dans une zone où les activités d’élevage et pastorales ont contribué à façonner ces paysages classés au patrimoine mondial de l’Unesco, les éleveurs sont formels : la présence du loup est incompatible avec le pastoralisme. Et ne manquent pas d’argument pour le démontrer. « Le lait de nos bêtes qui se nourrissent dans la nature est utilisé pour fabriquer le roquefort. Or si nous ne pouvons plus les laisser dehors, cela signifie que le fromage pourra être produit n’importe où » s’inquiète Laurent Reversat, porte-parole de la Confédération Paysanne.

L’effarouchement ne fait qu’envoyer le loup chez le voisin

« Nos systèmes, vu la contrainte de la traite, et les fortes températures l’été imposent de faire du pâturage nocturne, sur des parcours éloignés et d’avoir souvent plusieurs lots sur des parcelles distinctes, précise Thierry Agrinier, président de la section ovins lait de la FDSEA de l’Aveyron. La végétation buissonnante et les brouillards fréquents, rendant la surveillance des troupeaux extrêmement difficile. Et avec les sols caillouteux, la pose de clôtures s’avère très compliquée et coûteuse. De plus, vu la densité d’élevages dans notre zone, les tirs d’effarouchement ne feraient que l’envoyer chez le voisin ». Très coûteux, et quasi impossible donc de protéger efficacement les troupeaux. C’est le sens d’un argumentaire porté par la chambre d’agriculture à la préfecture pour avoir l’autorisation de recourir directement aux tirs de défense. Ce dossier devrait être transmis à la Dreal. Si elle reconnaît les troupeaux non protégeables dans la zone, des tirs de défense pourraient être autorisés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
 © Ton van Zantvoort
No way, un film sur la disparition progressive des bergers
No way plonge au cœur du combat obstiné de Stijn, un éleveur néerlandais prêt à tout pour garder son troupeau de 500 moutons…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
La Ferme Aozteia a déjà fait parrainer toutes ses brebis.
Adopte une brebis avec le site crowdfarming.com
Le site CrowdFarming.com propose d’adopter une brebis, une chèvre, un pied de vigne, un arbre ou une vache. Ce site d’origine…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre