Aller au contenu principal

Le loup inquiète les éleveurs ovins lait

Alors que la présence du loup en Aveyron ne semble plus faire de doute, les éleveurs continuent de marteler son incompatibilité avec le pastoralisme et réclament des tirs de défense.

Même si les résultats des analyses ADN ne sont pas encore arrivés pour le confirmer, difficile désormais de mettre en doute la présence du loup en Aveyron. L’animal vu et photographié d’un côté, et ayant commis des attaques de l’autre possède toutes les caractéristiques de canis lupus. Dans une zone où les activités d’élevage et pastorales ont contribué à façonner ces paysages classés au patrimoine mondial de l’Unesco, les éleveurs sont formels : la présence du loup est incompatible avec le pastoralisme. Et ne manquent pas d’argument pour le démontrer. « Le lait de nos bêtes qui se nourrissent dans la nature est utilisé pour fabriquer le roquefort. Or si nous ne pouvons plus les laisser dehors, cela signifie que le fromage pourra être produit n’importe où » s’inquiète Laurent Reversat, porte-parole de la Confédération Paysanne.

L’effarouchement ne fait qu’envoyer le loup chez le voisin

« Nos systèmes, vu la contrainte de la traite, et les fortes températures l’été imposent de faire du pâturage nocturne, sur des parcours éloignés et d’avoir souvent plusieurs lots sur des parcelles distinctes, précise Thierry Agrinier, président de la section ovins lait de la FDSEA de l’Aveyron. La végétation buissonnante et les brouillards fréquents, rendant la surveillance des troupeaux extrêmement difficile. Et avec les sols caillouteux, la pose de clôtures s’avère très compliquée et coûteuse. De plus, vu la densité d’élevages dans notre zone, les tirs d’effarouchement ne feraient que l’envoyer chez le voisin ». Très coûteux, et quasi impossible donc de protéger efficacement les troupeaux. C’est le sens d’un argumentaire porté par la chambre d’agriculture à la préfecture pour avoir l’autorisation de recourir directement aux tirs de défense. Ce dossier devrait être transmis à la Dreal. Si elle reconnaît les troupeaux non protégeables dans la zone, des tirs de défense pourraient être autorisés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre