Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

DOSSIER FILIERE
Le Baronet fleuron du Limousin

Mille éleveurs de la région Limousin adhèrent à la démarche du Baronet. Cet agneau est le fruit d'un travail de qualité tout au long de la chaîne de l'éleveur au distributeur.

© lgeffroy

La filière « Baronet, agneau du Limousin » met le paquet sur la communication. Reportages aux journaux télévisés de France 3 lors du salon de l'agriculture ou de TF1 pour les fêtes pascales, visite médiatisée de distributeurs de l'Est de la France chez les éleveurs, l'année 2013 a été riche en actions de promotion pour cette indication géographique protégée (IGP). Elle montre ainsi qu'elle est l'un des fleurons des signes officiels de qualité ovins en France et qu'elle compte le rester.

Le Baronet garantit à un peu plus de mille éleveurs engagés dans la démarche un débouché pour leur production, auprès d'une clientèle plutôt haut de gamme. Les éleveurs sont payés selon une grille de qualité et peuvent obtenir jusqu'à 0,50 euro de plus-value par kilo de carcasse. 80 % des agneaux sont certifiables, ce qui prouve la qualité du travail des Limousins. La marque a été créée en 1984 et est devenue IGP en 2000.

Elle est portée par deux circuits distincts: Limovin d'une part et l'union de coopératives OBL* associée à la Somafer d'autre part, dont le Baronet constitue l'élément fédérateur. 100 000 animaux ont été commercialisés en 2012 dans 220 boucheries artisanales et 180 grandes et moyennes surfaces, soit 18 % des agneaux sous signe officiel de qualité en France et 1500 tonnes de carcasse.

A la différence d'autres labels, comme celui de Sisteron, qui a l'avantage de disposer d'un vivier de consommateurs dans sa région de production, cet agneau n'est que peu consommé en Limousin. Région parisienne, Alsace et Rhône-Alpes sont les principaux lieux de vente, avec un lieu plus insolite, Genève en Suisse, où l'IGP compte l'un de ses meilleurs clients, la grande boucherie du Molard.

*Ovin Berry Limousin (Celmar section ovine, Creuse Corrèze Berry élevage section ovine et Agneau Berry Sologne)

La suite de votre dossier dans Pâtre août/septembre, parution début août 2013

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vignette
Tech-Ovin, le salon 100 % mouton
Pour ses 20 ans, le salon Tech-Ovin sera une nouvelle fois le rendez-vous de tous les éleveurs. Rendez-vous les 4 et 5 septembre…
Vignette
Premier bilan de la campagne européenne de promotion de l'agneau
Un bilan positif, mais inquiet de l’avenir, après un an de campagne européenne de promotion pour la viande d’agneau.
Vignette
Moutons et vaches font bon ménage
L’Inra étudie la complémentarité des ovins et bovins au pâturage ainsi que l’engraissement des agneaux à l’herbe.
Vignette
Dentelle paysanne
Brigitte Dépalle, créatrice textile vers Saugues (Haute-Loire) et ancienne éleveuse de chèvres, a toujours rêvé de recycler les…
Vignette
Pour un vraie reconnaissance du pastoralisme
L’élevage pastoral est pertinent économiquement et répond aux enjeux sociétaux actuels. Plaidoyer pour un soutien au pastoralisme.
Vignette
BD Le loup
Le loup, le dernier roman graphique de Jean-Marc Rochette, narre avec une certaine pudeur la confrontation entre un berger et les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7,6€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre