Aller au contenu principal

L’avenir de l’élevage vu par les professionnels

La Confédération nationale de l’élevage (CNE) a présenté lors du Space un document de 88 pages intitulé "Une ambition et un projet pour l’élevage français". Considérant que le secteur de l’élevage est menacé, avec pour beaucoup d’agriculteurs des revenus insuffisants, des problèmes d’installation, une hausse des coûts de production, une réflexion a été entamée il y a quelques mois par les professionnels et les institutions partenaires (FNB, FNPL, FNO, Fnec, Coop de France, APCA, JA, Institut de l’élevage, FGE).
Serge Préveraud, président de la Fédération nationale ovine, a confié sa crainte de voir « la France transformée en un vaste champ de blé ou de colza », expliquant que pour y pallier, il vient de créer un fonds d’investissement pour aider les jeunes à s’installer. « Capter de la valeur ajoutée en transformant à la ferme, telle est l’une des voies pour augmenter le revenu », confie pour sa part Marc Lesty, de la Fédération nationale des éleveurs de chèvres. Guy Hermouet, de la Fédération nationale bovine, quant à lui, insiste sur le « retour à l’agronomie pour gagner en autonomie fourragère ».
Les organisations membres de la CNE souhaitent « alerter les décideurs » et demandent le « renforcement d’une politique de couplage des aides à l’animal et un soutien différencié aux surfaces fourragères », soulignant que le capital d’exploitation nécessaire par UTA est jusqu’à deux fois plus élevé en productions animales qu’en productions végétales. Une augmentation des importations de viande en France et en Europe serait « une aberration économique, sociale et environnementale. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
Les équipements de contention sont trop mal adaptés aux contraintes du parage des onglons. © DR
Parage des onglons : peut (beaucoup) mieux faire
Dans le cadre d’Am’TravOvin, des ergonomes ont observé des chantiers de parage des onglons pour proposer des repères permettant d…
 © Ton van Zantvoort
No way, un film sur la disparition progressive des bergers
No way plonge au cœur du combat obstiné de Stijn, un éleveur néerlandais prêt à tout pour garder son troupeau de 500 moutons…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre