Aller au contenu principal

Dans le marais vendéen
L’autonomie alimentaire passe par la luzerne et les couverts végétaux

Jean-Louis Chataigne a fait le choix de la luzerne et des couverts végétaux pour assurer l’autonomie alimentaire du troupeau. Seul l’aliment d’engraissement des agneaux est acheté en échange céréales-aliment.

Éleveur ovin depuis dix ans à Saint-Sigismond, en Vendée, après avoir élevé des bovins viande, Jean-Louis Chataigne gère 380 brebis vendéennes et charmoises sur une surface de 108 ha. L’exploitation étant en zone de marais, les sols y sont très argileux, très humides l’hiver et très secs l’été sur le « marais mouillé », la partie inondable du marais. Les « terres hautes », non inondables, permettent la production de céréales et l’implantation de prairies temporaires. Sur 56 ha de terres labourables, 20 à 30 ha sont consacrés au maïs grain, le reste étant cultivé en blé, orge de brasserie, triticale, tournesol et luzerne semence. Sur 52 ha de prairies, 7 à 8 ha sont des prairies temporaires de ray-grass hybride, avec ou sans trèfle. « Le reste est constitué de prairies naturelles inondables, dont 30 ha bénéficient de mesures agro-environnementales, précise Jean-Louis Chataigne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
 © Ton van Zantvoort
No way, un film sur la disparition progressive des bergers
No way plonge au cœur du combat obstiné de Stijn, un éleveur néerlandais prêt à tout pour garder son troupeau de 500 moutons…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
La Ferme Aozteia a déjà fait parrainer toutes ses brebis.
Adopte une brebis avec le site crowdfarming.com
Le site CrowdFarming.com propose d’adopter une brebis, une chèvre, un pied de vigne, un arbre ou une vache. Ce site d’origine…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre