Aller au contenu principal

DOSSIER
L'Angleterre en quête de meilleurs profits

Terre ovine, excédentaire en viande d'agneau, l'Angleterre est tournée en bonne partie vers l'export. Mais ses prochains défis sont les mêmes que ceux de la filière française : le renouvellement des générations et l'élaboration de produits faciles à cuisiner.

© lgeffroy
Avec 14 millions de brebis allaitantes, l'élevage ovin est encore important chez nos voisins du Royaume-Uni. Les Britanniques sont toujours les premiers producteurs de viande ovine de l'Union européenne, avec 289 000 tonnes équivalent carcasses en 2011, devant les Espagnols, les Français, les Grecs et les Irlandais. Grâce à un potentiel herbager et une météo très favorables, les ruminants se plaisent sur les pâturages britanniques et un tiers valorisent des surfaces difficiles, dans les Highlands par exemple. La mixité est importante et elle est encouragée ; 40 % des producteurs ovins élèvent aussi des bovins. Mais comme en France, l'élevage ovin outre-Manche fait face à une grande difficulté pour renouveler ses générations, avec une population vieillissante. Il n'existe pas de programme semblable à la reconquête ovine française, car l'Etat ne finance pas ce type d'actions, et il n'y a pas de dotation aux jeunes agriculteurs, ce qui complique l'avenir de l'élevage professionnel.

La suite de ce dossier spécial Angleterre dans le numéro de Pâtre de novembre 2012. 

EN SAVOIR PLUS

Dimanche 21 octobre démarre le SIAL, où l'agneau anglais Saint Georges fera sa promotion en France, à Paris Villepinte.
www.sialparis.fr
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La carte permet de moduler sa recherche selon le pas de temps souhaité, le type de prédateurs et de victimes, la fiabilité de la source, le type de données (attaque, meute, indice de présence).
Une carte des prédateurs collaborative et en temps réel
La lutte contre les prédateurs passe par le recensement précis des attaques, leurs contextes et le partage le plus large possible…
L’usine Sanders de Saint-Gérand, dans le Morbihan, est l’un des six sites de trituration du groupe avec Bretteville (50), Oleosyn Bio à Thouars (79), Chalon-sur-Saône (71), Boulazac (24) et Sojalim à Vic-en-Bigorre (65).
Sanders se prépare à accompagner le développement de la protéine végétale française
Sanders, le leader français de la nutrition animale, fait face à une pénurie mondiale de soja non OGM. En six mois, l’entreprise…
L'enrubannage permet de faire son stock de fourrage dès le printemps.
L’enrubannage en ovin expliqué par le Ciirpo
L’enrubannage peut, dans certains systèmes fourragers, être une solution pour faire du stock au printemps qui sera distribué en…
La rencontre d'une ourse suitée est le cas le plus dangereux car elle peut avoir des réactions imprévisibles si elle sent du danger pour ses petits.
Ces bergers qui ont croisé l’ours
Durant l’été 2020, deux bergers ont été confrontés directement à des ours qui passaient à proximité de leurs troupeaux. La…
Les dernières attaques ont fait une quinzaine de victimes et une trentaine d'animaux disparus.
« Le troupeau est descendu d’alpage plus tôt que prévu à cause du loup »
« Nous devions faire la descente d’alpage le 4 octobre. Seulement, nous avons subi deux attaques de loups sur le troupeau fin…
Les ovins rustiques, une réponse adaptée aux évolutions climatiques
Lors de l'assemblée générale de l'organisme de sélection des races ovines des massifs, il a été rappelé les capacités d'…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre