Aller au contenu principal

Production ovine
La race Lacaune viande présente deux types génétiques adaptés aux besoins des éleveurs

Issue d´une sélection uniquement orientée vers la viande, cette Lacaune est résolument devenue une race lourde. Elle présente des particularités intéressantes obtenues par une sélection très poussée sur certains caractères.


Au sein de la même race, deux branches sont à présent largement distinctes. La branche laitière et la branche viande. A la production d´agneaux (production viande) sont attachés deux types génétiques adaptés aux besoins variés des éleveurs.
C´est à partir de 1969 que la section spécialisée viande est créée. Puis en 1976, le premier programme de sélection géré par Ovi-test met en place tous les outils modernes de gestion d´un schéma génétique (centres des béliers, Insémination Artificielle, Testage sur descendance). En 1980 le deuxième programme de sélection est créé par le Gebro. L´Upra Lacaune coordonne les activités et qualifie les reproducteurs.

Les priorités divergentes de sélection développées par ces deux schémas, permettent à présent de distinguer deux rameaux, chacun adapté à des besoins liés à un système d´élevage ou un type de production.
Avec 185 %, l´amélioration de la prolificité sur oestrus Naturel est sensible (195 % en global), on trouve des qualités Maternelles (valeur laitière, désaisonnement préservées), des progrès sur les qualités bouchères, c´est le schéma Ovi-Test.
Des critères bouchers (conformation, gras, qualités de carcasses) largement améliorés, des croissances exceptionnelles (395 g mâles simples, 381 g mâles doubles) GMQ 30-70 jours, des critères maternels maintenus. Prolificité moyenne (1,48 sur oestrus naturel, 1,78 sur oestrus induit). C´est le schéma de sélection Gebro.
©Upra Lacaune


Des outils techniques remarquables pour engranger du progrès génétique
Ces schémas reposent depuis leur création sur des bases de sélection avec des éleveurs motivés pour un travail collectif, (73 éleveurs, 31 200 brebis en 2002). La gestion des béliers et des IA dans les bases de sélection (16 000 IA), le fonctionnement de stations de Contrôle Individuels (420 béliers par an), le testage sur descendance des mâles sur les critères maternels et qualités bouchères (70 par an)... Grâce à l´organisation stricte de ces programme, les progrès génétiques sont considérables et mis à disposition de tous les utilisateurs de la race.
©Upra Lacaune

Une diffusion à l´échelle de toute une population
La population Lacaune Viande compte 320 000 brebis (1er effectif français en viande), une large diffusion est effectuée par insémination artificielle (122 000 IA) parmi lesquelles des IA sur le cheptel laitier, 9200 agnelles, 350 béliers sont également diffusés.
Dans le schéma Ovi-Test un gène majeur d´hyper prolificité a été mis en évidence. Depuis plusieurs années, la sélection porte sur la régularité des tailles de portées et exclu les animaux extrêmes (hyperprolifiques). Cette sélection pourra d´ores et déjà être réalisée grâce à l´utilisation des marqueurs génétiques.
Dans le schéma Gebro l´utilisation de DAC (distributeur automatique de concentré) est valorisé en station de contrôle individuel pour mesurer la consommation individuelle d´aliment et ainsi permettre une sélection sur l´efficacité alimentaire.
©Upra Lacaune

Et la tremblante...
La race part d´une situation de sensibilité variable selon les schémas. La fréquence allélique VRQ (hypersensibilité) varie de 0.07 à 0.15, fréquence ARQ (sensibilité) de 0.28 à 0.50, fréquence ARR (résistance) de 0.40 à 0.56. La mise en oeuvre de la sélection sur ce critère permet d´obtenir déjà des résultats très positifs tout en préservant l´acquis génétique des critères sélectionnés.
- Dans la base de sélection tous les béliers de monte naturelle sont R/R (Résistant / Résistant) dès 2003.
- Tous les béliers qualifiés par l´UPRA (vendus par les éleveurs particuliers ou les SCI) sont R/R dès 2003.
- 100 % des béliers mis en testage en 2003 sont R/R (80 % à 100 % en 2002). Un suivi sanitaire de chaque troupeau en sélection est effectué annuellement par un vétérinaire en complément d´un dépistage Border Disease, Visna Maëdi, et CSO tremblante. L´objectif est de limiter au maximum les risques sanitaires lors de la diffusion des reproducteurs (ou de semences).

Dans le berceau de race, la génétique apportée par la Lacaune permet l´homogénéisation du cheptel et apporte les qualités adaptées aux systèmes d´élevage régionaux pour la production d´agneaux sous la mère. Les demandes croissantes en reproducteurs traduisent l´engouement pour la race dont l´importance des bases de sélection reste cependant trop modeste : 31 000 femelles comparativement à l´effectif racial spécialisé viande estimé à 320 000 brebis. Un équilibre reste à trouver pour développer les effectifs en base de sélection et ainsi assurer une large diffusion du progrès génétique dans l´intérêt de la filière toute entière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
 © Ton van Zantvoort
No way, un film sur la disparition progressive des bergers
No way plonge au cœur du combat obstiné de Stijn, un éleveur néerlandais prêt à tout pour garder son troupeau de 500 moutons…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
L'automne fournit une herbe à forte valeur nutritive, à condition d'avoir des précipitations. Ici, un troupeau pâture en Auvergne
Comment gérer ses prairies après la sécheresse ?
La sécheresse estivale a impacté les ressources fourragères. Si les précipitations reviennent, on peut espérer une pousse de l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre