Aller au contenu principal

Parasites externes
La prévention demeure nécessaire

Gales, tiques, poux, myiases nécessitent un traitement préventif pour être combattus. Leur présence est encore trop importante en France.


« Plus la population ovine d´une région est dense et plus les parasites externes sont présents », rappelle Francis Personne, du Syndicat des cuirs et peaux.
Les derniers foyers de gale en France se situent principalement dans le Sud et le Sud-Est. Le regroupement des troupeaux par la pratique de la transhumance favorise l´infestation. « Les éleveurs doivent se motiver pour mettre en place un traitement collectif, avec un protocole permettant d´éradiquer cette maladie », insiste Francis Personne. En Pyrénées, l´addition de baignade et d´injection a permis d´assainir une grande part des troupeaux partant en estive.
Les foyers qui persistent dans l´Est et le Centre-Ouest ont souvent pour origine des traitements avec une posologie trop faible et une fréquence d´intervention non respectée, quelle que soit la méthode utilisée. Les coûts deviennent alors d´autant plus élevés que le traitement se révèle inefficace.

Pour les tiques, seules les régions avec des terrains très calcaires sont concernées. Mais les poux sont présents dans tous les élevages à partir du début de l´hiver et avec une fréquence élevée dans les troupeaux en bergerie. Des traitements par aspersion ou en pour-on suffisent à éliminer ces deux parasites qui sont sensibles aux pesticides utilisés.
Cibler le parasite et traiter à la bonne dose
Les myiases provoquent des pertes dans les troupeaux (morbidité et mortalité) et se répartissent un peu partout sur le territoire. Cette parasitose doit être combattue en préventif d´autant qu´elle survient à une période où les éleveurs doivent faire face à de nombreux travaux sur l´exploitation. Toute méthode pour se révéler efficace doit être mise en place en respectant les conditions d´utilisation : nombre d´interventions selon le parasite, temps d´application au contact du parasite, sans oublier la nécessité d´utiliser la bonne molécule avec une posologie suffisante. Les bains ou douches ou les épandages dorsaux (pour-on) et enfin les injections procurent des résultats favorables. Les pulvérisations ne peuvent être envisagées que contre les poux.
Suite à la mise en place des Limites maximales de résidus, seules quelques familles chimiques de produits sont disponibles sur le marché. Leur utilisation doit être rigoureuse afin d´éviter la création de résistances des parasites à ces molécules :
pour bains et douches : Diazinon, Phoxim, Deltaméthrine, Fenvalérate, Amitraz ;
en pour-on : Dicyclanil, Deltaméthrine ;
en injection : Ivermectine, Moxidectine, Doramectine.
« La motivation des éleveurs demeure la condition obligatoire pour faire disparaître les derniers foyers de parasites externes », souligne Francis Personne.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
La carte permet de moduler sa recherche selon le pas de temps souhaité, le type de prédateurs et de victimes, la fiabilité de la source, le type de données (attaque, meute, indice de présence).
Une carte des prédateurs collaborative et en temps réel
La lutte contre les prédateurs passe par le recensement précis des attaques, leurs contextes et le partage le plus large possible…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Les surfaces ravagées par les incendies dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes Maritimes, des Bouches du Rhône, du Var et du Vaucluse ont diminué significativement ces dernières années.  © Saiho/Pixabay
Les troupeaux ovins, premiers pompiers de la forêt méditerranéenne
En pâturant les coupe-feu, les brebis facilitent le travail des pompiers. Mais les troupeaux doivent aussi avoir accès à l’eau, à…
La contrainte du loup revêt de multiples aspects, qui ont pour point commun de causer du stress et de la fatigue mentale à l'éleveur. © A. Chrétien
Éleveurs vs loups : du stress et du dégoût
La MRE Paca et Idele publient un recueil de témoignages d’éleveurs confrontés à la prédation du loup au quotidien.
L'enrubannage permet de faire son stock de fourrage dès le printemps.
L’enrubannage en ovin expliqué par le Ciirpo
L’enrubannage peut, dans certains systèmes fourragers, être une solution pour faire du stock au printemps qui sera distribué en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre