Aller au contenu principal

La prairie connectée s’implante doucement

Avec ses capteurs, drones, traitement de données en temps réel, intelligence artificielle, applications mobiles et autres satellites, le numérique offre de nombreuses possibilités aux éleveurs et aux cultures fourragères. Pourtant, ces innovations technologiques tardent à s’implanter durablement dans les prairies. L’Association francophone pour les prairies et les fourrages faisait le point lors de ses journées de printemps qui se sont tenues en visioconférence les 24 et 25 mars. Revues des opportunités et freins de la prairie connectée.

L’innovation technologique peut se mettre au service au service des éleveurs et de leurs prairies. © J. Diependaele
L’innovation technologique peut se mettre au service au service des éleveurs et de leurs prairies.
© J. Diependaele

Face à l’essor des objets connectés dans le monde, l’internet des objets appliqués tarde à s’appliquer aux fourrages, à la conduite des prairies ou à la surveillance des animaux. Il y a eu des prototypes ou des preuves de concept issus de start-up mais peu d’outils sont aujourd’hui finalisés. « La diversité des productions et des systèmes rend la création d’outils complexe, note Clément Allain, référent élevage de précision au service Capteurs, équipements et bâtiments de l’Institut de l’élevage. Les prairies étant par nature éloignées des villes et des bâtiments, la connectivité peut être de moins bonne qualité qu’en ville ou en intérieur et il y a toujours un risque de vol ». Par ailleurs, le retour sur investissement peut être perçu comme faible.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre