Aller au contenu principal

Océanie
La Nouvelle-Zélande se lance dans le lait de brebis

Pour alimenter les marchés asiatiques, la Nouvelle-Zélande développe sa filière de lait de brebis. La génétique et le savoir-faire français intéressent la ferme Waikino Station.

Mondialement connue pour son cheptel ovin viande de près de 30 millions de têtes, la Nouvelle-Zélande voit depuis peu son cheptel ovin lait s’accroître à grande vitesse afin de faire face à la demande asiatique. En effet, les laiteries néo-zélandaises visent surtout les marchés asiatiques (Chine, Philippine, Taïwan, Japon, Corée du Sud, Malaisie…) ainsi que les USA. Elles misent principalement sur l’aspect santé du lait de brebis (digestibilité, richesse en calcium, alternative au lait de vache) pour vendre des produits plutôt hauts de gamme tels que poudres de lait, poudres de lait infantiles, yaourts, ou compléments alimentaires. Ces marchés devraient à terme offrir une valorisation intéressante puisque la poudre de lait entier est vendue aux alentours de 55 dollars néo-zélandais (environ 35 euros) pour une boîte de 700 grammes et les comprimés de compléments alimentaires riches en calcium affichent quant à eux un tarif de 45 dollars (30 euros) pour 200 grammes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre