Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

À la découverte des associations foncières pastorales

Lors des Rencontres nationales du pastoralisme, l’intérêt des associations foncières pastorales a été rappelé pour lutter contre les incendies ou installer des éleveurs.

Les éleveurs et techniciens locaux se sont retrouvés à la Tour de Goa, sur l’association foncière pastorale de Sahorre au pied du Canigou dans les Pyrénées-Orientales. © Adem 26
Les éleveurs et techniciens locaux se sont retrouvés à la Tour de Goa, sur l’association foncière pastorale de Sahorre au pied du Canigou dans les Pyrénées-Orientales.
© Adem 26

Pour la 34e édition des Rencontres nationales du pastoralisme, les services pastoraux des Pyrénées-Orientales ont accueilli 130 participants du 18 au 20 septembre. Les associations foncières pastorales ont été l’un des principaux sujets abordés lors d’un atelier spécifique et des visites de terrain. L’occasion d’échanger à partir d’exemples locaux pour aborder des réflexions plus larges sur le pastoralisme français.

Des associations contre le morcellement parcellaire

Une association foncière pastorale (ou AFP) est un groupement de propriétaires dans un périmètre à vocation pastorale. C’est un outil collectif de gestion du territoire qui permet, entre autres, d’entretenir les paysages et de sauvegarder la vie rurale. C’est l‘un des trois outils créés par la Loi pastorale de 1972 avec les groupements pastoraux (regroupement d’éleveurs pour une valorisation collective de surfaces pastorales) et les conventions pluriannuelles de pâturage (contrat qui lie foncier et usagers). L’AFP permet de lever les blocages fonciers engendrés par le morcellement parcellaire. Les associations foncières pastorales peuvent être de deux types : libres ou autorisées. L’AFP libre est constituée par adhésion volontaire des propriétaires et généralement réalisée sur des périmètres réduits. Ces AFP sont des personnes morales et relèvent du droit public. L’AFP autorisée est créée à la suite d’une enquête publique lorsqu’au moins la moitié des propriétaires possédant 50 % des terres incluses dans le périmètre se prononcent favorablement. Le préfet autorise alors la création de l’AFP qui devient un établissement public à caractère administratif.

L’AFP fortement mobilisée dans les Pyrénées-Orientales

Les 25 AFP des Pyrénées-Orientales couvrent 14 000 ha et permettent à une cinquantaine éleveurs de faire pâturer leurs animaux. Ce nombre important d’AFP dans le département est lié à un historique de reconquête des piémonts en proie à la déprise dans les années quatre-vingt avec, dans certains cas, un objectif très marqué de défense des forêts contre l’incendie. La création d’AFP a notamment permis d’installer des éleveurs et d’entretenir des coupe-feu. En dehors de ces associations, la maîtrise foncière est difficile, souvent verbale et instable dans un contexte de pression et de spéculation foncière.

Les opérateurs ont pu évoquer les problématiques de terrain qu’ils rencontrent, le besoin d’éclairage législatif et d’information des propriétaires. La présence de l’administration (DDT, Draaf et ministère) a permis de répondre à certaines interrogations. Un guide des AFP (53 € aux éditions Cardère) avait été créé en 2011 par l’Association française de pastoralisme et les services pastoraux pyrénéens et, tous, ont souligné l’intérêt d’un groupe de travail sur ces AFP.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Si la plupart des randonneurs se montrent respectueux du travail des bergers, certains échanges peuvent être tendus lorsque les brebis se font dispersées ou que les chiens sont aux abois. © B. Morel
" Vis ma vie de berger "
Joseph Boussion, alias Carnet de Berger sur Facebook, s’est donné pour mission de faire connaître la vie en estive aux…
Les professionnels ovins cherchent des chambres froides pour stocker provisoirement les agneaux abattus.  © D. Hardy
Les conséquences de l’engorgement du marché
Face à une offre excédentaire et une consommation morose, le principal risque est un engorgement du marché de la viande ovine,…
La prédation par le loup impacte fortement les résultats économiques de l'exploitation.
Le loup entraîne un surcoût de 4 600 à 12 100 euros par exploitation
La prédation par les loups entraîne des pertes de production et des frais de protection qui ne sont pas assez compensés par les…
La bergerie, terminée en 2016, est fonctionnelle avec ses nourrisseurs et ses cornadis. © J.-M. Bidoire
Produire 500 agneaux avec 300 brebis Ile-de-France et Texel
Quatre ans après son installation, Pierre Largy produit 500 agneaux, dont 80 % sous label rouge, dans un nouveau bâtiment…
Les dégâts de l'ours sont passés de 516 animaux domestiques tués ou blessés en 2018 à 1 173 en 2019. © M. Paunovic
Toujours plus d’ours, plus d’attaques, plus de victimes
52 ours ont tué au moins 1 173 animaux l’an dernier dans les Pyrénées.
Au 31 mars, le loup avait déjà tué plus de 1 200 animaux domestiques. © L. Bourgeois
Le loup, 27 années de cauchemars
Voilà près de 30 ans que le loup a fait son retour en France, protégé par la Convention de Berne et la directive Habitat de l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre