Aller au contenu principal

Réussir Pâtre : Le média des éleveurs de moutons

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La Cour des comptes analyse les aides d’urgence accordées aux agriculteurs

Dans un rapport publié le 8 février, la Cour des comptes épingle le mode d'attribution des aides nationales d’urgence accordées en agriculture entre 2006 et 2010 lors d’aléas sanitaires ou climatiques, « [qui] ont généralement pour origine les demandes des professionnels, souvent avant même que les retombées réelles de la crise ne soient connues », écrivent les rapporteurs. Ils dénoncent une juxtaposition de mesures ayant le même objectif qui entraîne un coût de gestion élevé. Trois secteurs agricoles ont bénéficié plusieurs années consécutives de mesures d’urgence spécifiques, dont l’élevage, en particulier le secteur ovin, pour un total de 289,4 millions d’euros. « La Cour n’a pu trouver trace dans les services du ministère chargé de l’agriculture d’aucune évaluation ex post interne ou externe des différents plans d'urgence mis en place », regrettent les rapporteurs, qui recommandent des retours d’expérience pour chaque crise.

Il est évoqué les aides liées à la fièvre catarrhale ovine en 2008, dont 25 millions d’euros. « L’intitulé de l’aide telle qu’elle a été notifiée à la Commission européenne est le suivant : « Indemnisation des pertes dues à l’épizootie de FCO pour l’élevage ovin allaitant ». Or, elle a été versée de façon automatique, sans nécessiter de demande de la part des exploitants, et elle a été calculée en fonction de l’enveloppe budgétaire disponible et du nombre d’animaux relevant de la prime à la brebis (…). Si la simplicité de mise en œuvre de l’aide est louable, elle ne respectait pas certaines conditions spécifiées au règlement d’exemption ».

D’autres aides sont passées au crible, celle de la tempête Xynthia, par exemple, ou les inondations du Var. Les rapporteurs concluent qu’il faut « aider autrement les agriculteurs en cas de crise » et la Cour des comptes recommande un système de couverture des risques plus cohérente et équilibrée, avec une plus grande responsabilisation des exploitants agricoles et un recours moins systématique à la solidarité nationale, qu’il faut « réserver aux crises d'une ampleur exceptionnelle, sur la base de données chiffrées objectives ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vignette
Des plaquettes de bois en guise de litière
Remplacer complètement la paille en litière par des plaquettes de bois ne modifie ni les performances ni le bien-être des brebis…
Vignette
Le renouveau ovin du lycée d’Yvetot
Le lycée agricole d’Yvetot a réhabilité sa bergerie et augmenté son cheptel ovin. Un bon point pour les élèves et les…
L’élevage des ruminants à l’herbe dans le Massif central produit des services environnementaux et culturels qui pourraient légitimement être mieux rémunérés. © D. Hardy
Mieux rémunérer les élevages à l’herbe du Massif central
Dans un rapport sur l’évolution de l’élevage dans le Massif central, le CGAER propose d’augmenter le soutien public pour les…
Le rationnement des brebis laitières répond à un équilibre entre besoins et capacité d’ingestion. L’alimentation par lot impose de choisir un animal cible. © DR
Les secrets du rationnement
Le rationnement des brebis laitières répond à un équilibre entre besoins et capacité d’ingestion. L’alimentation par lot impose…
Le pantalon Bocage avec ceinture ajustable élastique est vendu autour de 50 euros et la veste cirée Isoder autour de 70 euros. © G. Cotten
Des vêtements chauds et isolants pour l’hiver
Guy Cotten fabrique des cirés pour les marins depuis 55 ans. Étanches à la pluie et évacuant la transpiration, ces cirés sont…
Le président de la République s'est engagé à ne plus réintroduire d'ours, à s'occuper de ceux qui causent des problèmes et à impliquer davantage les élus locaux.  © Paunovic
Les promesses de l’ours
En rencontrant une délégation d’éleveurs pyrénéens le 14 janvier dernier à Pau, le président de la République Emmanuel Macron s’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7,6€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre