Aller au contenu principal

Agneaux de bergerie
La bonne santé des agneaux se décrète avant leur naissance

Des mesures d´ordre sanitaire permettent d´obtenir des agneaux en bonne santé. Une conduite à adopter avant même la naissance des animaux.


Jean-Luc Champion, du GDS des Alpes de Haute Provence, lors de la Journée portes ouvertes de la station de Carmejane*, a attiré l´attention des éleveurs sur la nécessité de favoriser la bonne santé de l´agneau avant même sa naissance.

Naître en bonne santé
Plusieurs mesures permettent aux agneaux de naître en bonne santé.
- Une mère en bonne santé. Maîtrise des maladies abortives permettant d´éviter non seulement les avortements mais aussi la naissance d´agneaux chétifs, fragiles
et sensibles aux maladies. La maîtrise du parasitisme interne et externe qui influe sur la mortalité néonatale.
- Une mère bien nourrie qui permet la naissance d´agneaux vigoureux de poids suffisant (4-6 kg) et qui permet une lactation suffisante.
- Une mamelle en bon état pour avoir du colostrum et du lait en quantité suffisante et de bonne qualité, permettant un bon démarrage de l´agneau.
Conserver les agneaux en bonne santé exige ensuite également de respecter certaines mesures.

Des mesures générales
- Prise de colostrum dans les 6 heures suivant la naissance de 400 à 500 g de colostrum (100 g de colostrum/kg vif d´agneau). Le colostrum est indispensable car il apporte l´énergie et des facteurs de résistance, les anticorps qui permettent de diminuer fortement la mortalité néonatale.
- Section et désinfection du cordon ombilical à la teinture d´iode ou à la glycérine iodée qui devra être faite à la naissance pour éviter toute entrée de germe pathogène par le cordon qui peut être responsable du "Gros Cordon", arthrite, hépatite, voire septicémie.
- Un habitat et un environnement confortables que ce soit dehors ou en bergerie ; dans ce cas le bâtiment devra être aéré, spacieux, lumineux et bien paillé. Un curage accompagné d´un nettoyage complet du bâtiment et du matériel, suivi d´une désinfection avant l´agnelage permettent une diminution de la mortalité.
- Identifier proprement l´agneau : désinfection du tip tag, de la pince et de l´oreille pour réduire au maximum, par cette porte d´entrée, la pénétration des microbes qui peuvent être responsables ultérieurement d´un développement d´arthrites.

- Mettre à disposition en libre-service de l´argile alimentaire (de bonne qualité) qui aura pour effet de faire un bon pansement digestif et qui évitera à l´agneau de lécher la litière sale ou la terre, source de contamination microbienne et parasitaire.
- Veiller à un abreuvement avec de l´eau propre et à une alimentation équilibrée et sans
à coup, en particulier éviter les transitions alimentaires brutales favorables aux problèmes digestifs.


Des mesures spécifiques
Elles doivent être adaptées au troupeau selon les problèmes sanitaires rencontrés dans l´élevage (ecthyma, entérotoxémie, raide, pasteurellose.), maladies pour lesquelles des plans de prévention peuvent être mise en place.
Bien faire pousser l´agneau et le vendre nécessite :
- Une alimentation équilibrée et une maîtrise du parasitisme de la coccidiose en particulier pour les agneaux de bergerie : la prévention contre la coccidiose est fondamentale. Pour les agneaux sortis dehors, surveiller aussi le parasitisme à strongles digestifs et ténias.
- Une traçabilité du produit : identification de l´agneau justifiant l´élevage d´origine et tenue du registre d´élevage permettant de déterminer l´âge de l´agneau (inférieur ou supérieur à 6 mois par rapport au problème de démédullation) et de vérifier le respect des délais d´attente vis-à-vis d´éventuels traitements (antibiotiques ou antiparasitaires) qu´il aurait pu recevoir. L´absence de résidus médicamenteux dans la viande est le gage de qualité et de sérieux de la filière ovine.

* Cette Journée portes ouvertes à la Station expérimentale de Carmejane dans les Alpes de Haute Provence s´est déroulée en décembre dernier autour du thème "Comment engraisser à point les agneaux de bergerie afin qu´ils s´inscrivent dans une démarche de qualité ?
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
Les surfaces ravagées par les incendies dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes Maritimes, des Bouches du Rhône, du Var et du Vaucluse ont diminué significativement ces dernières années.  © Saiho/Pixabay
Les troupeaux ovins, premiers pompiers de la forêt méditerranéenne
En pâturant les coupe-feu, les brebis facilitent le travail des pompiers. Mais les troupeaux doivent aussi avoir accès à l’eau, à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre