Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Agneaux de bergerie
La bonne santé des agneaux se décrète avant leur naissance

Des mesures d´ordre sanitaire permettent d´obtenir des agneaux en bonne santé. Une conduite à adopter avant même la naissance des animaux.


Jean-Luc Champion, du GDS des Alpes de Haute Provence, lors de la Journée portes ouvertes de la station de Carmejane*, a attiré l´attention des éleveurs sur la nécessité de favoriser la bonne santé de l´agneau avant même sa naissance.

Naître en bonne santé
Plusieurs mesures permettent aux agneaux de naître en bonne santé.
- Une mère en bonne santé. Maîtrise des maladies abortives permettant d´éviter non seulement les avortements mais aussi la naissance d´agneaux chétifs, fragiles
et sensibles aux maladies. La maîtrise du parasitisme interne et externe qui influe sur la mortalité néonatale.
- Une mère bien nourrie qui permet la naissance d´agneaux vigoureux de poids suffisant (4-6 kg) et qui permet une lactation suffisante.
- Une mamelle en bon état pour avoir du colostrum et du lait en quantité suffisante et de bonne qualité, permettant un bon démarrage de l´agneau.
Conserver les agneaux en bonne santé exige ensuite également de respecter certaines mesures.

Des mesures générales
- Prise de colostrum dans les 6 heures suivant la naissance de 400 à 500 g de colostrum (100 g de colostrum/kg vif d´agneau). Le colostrum est indispensable car il apporte l´énergie et des facteurs de résistance, les anticorps qui permettent de diminuer fortement la mortalité néonatale.
- Section et désinfection du cordon ombilical à la teinture d´iode ou à la glycérine iodée qui devra être faite à la naissance pour éviter toute entrée de germe pathogène par le cordon qui peut être responsable du "Gros Cordon", arthrite, hépatite, voire septicémie.
- Un habitat et un environnement confortables que ce soit dehors ou en bergerie ; dans ce cas le bâtiment devra être aéré, spacieux, lumineux et bien paillé. Un curage accompagné d´un nettoyage complet du bâtiment et du matériel, suivi d´une désinfection avant l´agnelage permettent une diminution de la mortalité.
- Identifier proprement l´agneau : désinfection du tip tag, de la pince et de l´oreille pour réduire au maximum, par cette porte d´entrée, la pénétration des microbes qui peuvent être responsables ultérieurement d´un développement d´arthrites.

- Mettre à disposition en libre-service de l´argile alimentaire (de bonne qualité) qui aura pour effet de faire un bon pansement digestif et qui évitera à l´agneau de lécher la litière sale ou la terre, source de contamination microbienne et parasitaire.
- Veiller à un abreuvement avec de l´eau propre et à une alimentation équilibrée et sans
à coup, en particulier éviter les transitions alimentaires brutales favorables aux problèmes digestifs.


Des mesures spécifiques
Elles doivent être adaptées au troupeau selon les problèmes sanitaires rencontrés dans l´élevage (ecthyma, entérotoxémie, raide, pasteurellose.), maladies pour lesquelles des plans de prévention peuvent être mise en place.
Bien faire pousser l´agneau et le vendre nécessite :
- Une alimentation équilibrée et une maîtrise du parasitisme de la coccidiose en particulier pour les agneaux de bergerie : la prévention contre la coccidiose est fondamentale. Pour les agneaux sortis dehors, surveiller aussi le parasitisme à strongles digestifs et ténias.
- Une traçabilité du produit : identification de l´agneau justifiant l´élevage d´origine et tenue du registre d´élevage permettant de déterminer l´âge de l´agneau (inférieur ou supérieur à 6 mois par rapport au problème de démédullation) et de vérifier le respect des délais d´attente vis-à-vis d´éventuels traitements (antibiotiques ou antiparasitaires) qu´il aurait pu recevoir. L´absence de résidus médicamenteux dans la viande est le gage de qualité et de sérieux de la filière ovine.

* Cette Journée portes ouvertes à la Station expérimentale de Carmejane dans les Alpes de Haute Provence s´est déroulée en décembre dernier autour du thème "Comment engraisser à point les agneaux de bergerie afin qu´ils s´inscrivent dans une démarche de qualité ?
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vignette
Tech-Ovin, le salon 100 % mouton
Pour ses 20 ans, le salon Tech-Ovin sera une nouvelle fois le rendez-vous de tous les éleveurs. Rendez-vous les 4 et 5 septembre…
Vignette
Premier bilan de la campagne européenne de promotion de l'agneau
Un bilan positif, mais inquiet de l’avenir, après un an de campagne européenne de promotion pour la viande d’agneau.
Vignette
Moutons et vaches font bon ménage
L’Inra étudie la complémentarité des ovins et bovins au pâturage ainsi que l’engraissement des agneaux à l’herbe.
Vignette
Dentelle paysanne
Brigitte Dépalle, créatrice textile vers Saugues (Haute-Loire) et ancienne éleveuse de chèvres, a toujours rêvé de recycler les…
Vignette
Pour un vraie reconnaissance du pastoralisme
L’élevage pastoral est pertinent économiquement et répond aux enjeux sociétaux actuels. Plaidoyer pour un soutien au pastoralisme.
Vignette
BD Le loup
Le loup, le dernier roman graphique de Jean-Marc Rochette, narre avec une certaine pudeur la confrontation entre un berger et les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7,6€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre