Aller au contenu principal

France Importante remontée du cours de l’agneau FLECHE NORD EST

Après une baisse saisonnière particulièrement marquée après Pâques, le cours de l’agneau lourd français est fortement reparti à la hausse cet été, malgré le manque de consommation et la dévalorisation du prix du cinquième quartier, face à la soudaine pénurie en agneaux français. D'après les remontées des opérateurs, il semblerait en effet qu’après des sorties dynamiques sur les sept premiers mois de 2016, les disponibilités en agneaux français aient chuté à partir du mois d’août. À 6,45 €/kg de carcasse début septembre, le prix moyen pondéré des régions calculé par FranceAgriMer était ainsi supérieur de 28 centimes à sa valeur de 2015 (+ 5 %) et de 30 centimes à celle de 2014 (+ 5 %).

Royaume-Uni La dépréciation de la livre soutient la cotation FLECHE NORD EST

La forte dévaluation de la livre sterling par rapport à l’euro (-13 % en un an au 6 septembre 2016), liée au référendum en faveur du Brexit, tire la cotation de l’agneau à la hausse au Royaume-Uni, en monnaie nationale. Alors qu’à 4,74 €/kg de carcasse début septembre, il était supérieur de 5 % à son niveau de 2015 (+24 centimes), le cours de l’agneau lourd britannique a grimpé de 22 % en livres, à 4,05 £/kg de carcasse (+74 cents). Cette évolution du taux de change profite ainsi directement aux éleveurs britanniques en limitant fortement la baisse saisonnière des cours, habituelle en cette période de hausse des abattages.

Brexit Quels enjeux pour la filière ovine ?

À court terme, la dépréciation de la livre sterling par rapport à l’euro (-10 % depuis le 23 juin) devrait soutenir les cours de l’agneau au Royaume-Uni tout en dopant la compétitivité de la viande ovine britannique sur le marché européen, alors même que les éleveurs britanniques vont continuer de toucher des aides PAC en euros (et donc revalorisées en livres !), pour encore au moins deux ans. À plus long terme, d’autres points de vigilance sont à considérer. Que vont devenir les subventions actuellement versées par la PAC aux agriculteurs britanniques ? Et sachant que le Royaume-Uni est un débouché commercial majeur pour l’Union européenne, comment seront encadrés les échanges après la sortie du Royaume-Uni du marché unique ? Enfin, que vont devenir les contingents européens d’importations de viande ovine à droit de douane nuls depuis les pays tiers (aujourd’hui largement utilisés par le Royaume-Uni) ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Si la plupart des randonneurs se montrent respectueux du travail des bergers, certains échanges peuvent être tendus lorsque les brebis se font dispersées ou que les chiens sont aux abois. © B. Morel
" Vis ma vie de berger "
Joseph Boussion, alias Carnet de Berger sur Facebook, s’est donné pour mission de faire connaître la vie en estive aux…
La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
L’Assemblée Nationale a adopté mercredi 27 mai une loi pour renforcer la transparence de l'information du consommateur sur les produits agricoles et alimentaires. Le texte reprend des mesures votées en octobre 2018 dans la loi Alimentation (Egalim).
Les mots "saucisse" et "steak" réservés à la viande
La loi relative à la transparence de l’information sur les produits agricoles et alimentaires renforce l'étiquetage sur l'origine…
Les équipements de contention sont trop mal adaptés aux contraintes du parage des onglons. © DR
Parage des onglons : peut (beaucoup) mieux faire
Dans le cadre d’Am’TravOvin, des ergonomes ont observé des chantiers de parage des onglons pour proposer des repères permettant d…
Le drone, la télécommande et les deux batteries de rechange pèsent un kilo et peuvent être facilement mis dans le sac ou une grande poche. © N. Schneidermann
Un drone pour garder les brebis
Depuis l’an dernier, Nicolas Schneidermann se sert d’un drone pour rabattre ses brebis et surveiller son troupeau. Il milite pour…
La banque verte note le potentiel de l'élevage ovin en complément d'autres productions ou pour son rôle d'entretien des paysages.  © CA SAfr
Le Crédit Agricole croit en l’ovin
Crédit Agricole SA a analysé la situation de la filière ovine en France et y voit des opportunités, surtout en lien avec d’autres…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre