Aller au contenu principal

Viande de mouton
Extension de l´abattoir coopératif de Bellac


Coopérative d´abattage depuis vingt-cinq ans, l´abattoir de Bellac change de formule et remodèle son activité. Interrogé sur cette refonte, François Vannier, qui préside aux destinées du groupement Limovin, principal actionnaire de l´abattoir, estime que « nous avions besoin de conforter le service que représente l´abattage. L´engagement nouveau est la privatisation engagée avec la coopérative en tant qu´actionnaire unique. Une SAS a donc été formée ». Cette nouvelle société s´engage sur plusieurs points : reprise de l´ensemble des 34 contrats de travail des salariés ; modernisation de l´abattoir avec notamment des investissements pour la valorisation du cinquième quartier et des déchets ; amélioration de la voirie et des locaux des salariés ; amélioration du tonnage traité en modifiant le mode de fonctionnement de l´abattoir.Une plus-value des produits bovins (500 tonnes) et des produits ovins (3600 tonnes) sera recherchée.L´objectif final sera de permettre de conserver l´outil au service des groupements de producteurs et de le conserver dans la région. Le coût de ce projet de modernisation est estimé à 2 millions d´euros.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre