Aller au contenu principal

Enquêtes sur Schmallenberg

GDS France et Coop de France lancent une enquête d'impact du virus sur le cheptel

De nombreux élevages sont atteints par le virus Schmallenberg (SBV) en France. Cependant, l’impact de cette nouvelle maladie en élevage est encore mal connu. GDS France et Coop de France pilotent deux enquêtes complémentaires dans le cadre de la Plateforme nationale de surveillance épidémiologique en santé animale pour estimer l’impact en élevage de l’infection et qualifier la situation des élevages ovins dans lesquels des suspicions cliniques non confirmées biologiquement ont été rapportées. Dans le cadre de la Plateforme nationale de surveillance épidémiologique en santé animale, GDS France a lancé en février 2012, une enquête pour évaluer l’impact de l’infection SBV dans les élevages ovins, bovins et caprins dans lesquels l’infection par le SBV est confirmée par analyse virologique (RT-PCR).
Jusqu’en avril 2012 le diagnostic de l’infection par le SBV était réalisé par analyse virologique, car aucun test sérologique utilisable à grande échelle n’était disponible. Compte tenu du délai séparant l’infection d’une femelle de la naissance d’un nouveau-né malformé, il est probable que pour certains animaux infectés par le SBV, l’infection n’ait pas pu être confirmée par cette analyse virologique. Les foyers confirmés de SBV ne représentent donc qu’une part des élevages ayant fait l’objet d’une suspicion et d’une analyse dans le cadre du programme de surveillance mis en place début 2012. C’est pourquoi une enquête relativement légère pilotée par Coop de France, va être réalisée dans le cadre de la Plateforme nationale de surveillance épidémiologique en santé animale afin de pouvoir objectiver si les troubles observés et leur impact dans les élevages ovins ayant fait l’objet d’une suspicion clinique légitime de SBV non confirmée par analyse virologique sont significativement différents des élevages ovins ayant fait l’objet d’une suspicion clinique non confirmée par analyse virologique. Ces deux enquêtes complémentaires permettront d’estimer l’impact en élevage de l’infection par le SBV et de qualifier la situation des élevages dans lesquels des suspicions cliniques non confirmées biologiquement ont été rapportées.

www.survepi.org


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Sacripant, Sifredi ou  Sauterelle ? © I. Heeren
2021 sera l’année des S
L’habitude de nommer ses animaux par une même lettre permet de connaître facilement leur millésime. Dans les petits troupeaux,…
La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
Les panneaux photovoltaïques permettent à l'herbe de continuer sa pousse même en été et pourvoient les brebis en ombre. © E. Mortelmans
Des surfaces additionnelles grâce à l’agrivoltaïsme
Emmanuel Mortelmans bénéficie de surfaces de pâturage additionnelles pour ses brebis grâce à la centrale photovoltaïque proche de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre