Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des concours qui ont du chien

Les concours nationaux des chiens de troupeau sont importants pour la sélection de la race.

Les concours permettent d'évaluer les chiens sur leur obéissance, l'approche des brebis et leur efficacité.  © D. Hardy
Les concours permettent d'évaluer les chiens sur leur obéissance, l'approche des brebis et leur efficacité.
© D. Hardy

Les 18 et 19 mai, s’est tenu, à Venours dans la Vienne, le concours national de chiens de berger de la Société centrale canine. « Pour les concours sur ovins inter-races de la SCC, les chiens peuvent participer au maximum à cinq concours par an, ils sont qualifiés pour le concours national par leurs deux meilleurs pointages et réalisent deux passages au cours du week-end », précise Benoît Le Gal, organisateur du concours avec le lycée Xavier Bernard. Les résultats des 16 meilleurs chiens de berger de France ajoutés à leurs résultats de la finale du samedi 18 définissent le classement de la Coupe de France. La seconde finale du dimanche 19 définit, à elle seule, le classement des Championnats de France de chiens de berger. Les parcours comprennent les épreuves classiques de recherche, conduite et tri de troupeau, mais peuvent aussi comprendre des passages de carrefour, pont, utilisation de parc à tri et se finissent souvent par une montée en bétaillère.

Recherche, conduite et tri de cinq brebis

Toujours à l’échelle nationale mais spécialisée pour une seule race, l’Association française du Border collie (AFBC) organise tous les ans la Coupe de France Border collie. Elle se tiendra cette année à Lignac dans l’Indre du 20 au 22 septembre. Elle accueillera les 65 meilleurs Border collie de France, sélectionnés selon les résultats de leurs trois meilleurs pointages de l’année. Ce concours sur ovin s’adresse d’une part à une classe jeune, de 25 chiens âgés de moins de cinq ans, lors de la finale du samedi 21. D’autre part, les quarante meilleurs chiens de classe open concourent le vendredi 20 en demi-finale. Les quinze finalistes se disputent le titre de champion de France le dimanche 22. L’AFBC organise une cinquantaine de concours tout au long de l’année et dans toute la France, leurs parcours se composent uniquement des épreuves classiques de recherche, conduite et tri d’un troupeau de cinq brebis.

Cette technique de manipulation de troupeau devient une discipline canine et accueille de plus en plus de cynophiles, une question sur laquelle les avis sont partagés. Les concours conservent tout de même leurs objectifs agricoles. Ils permettent la sélection des races, les lignées de chiens sont observées et sélectionnées selon leur comportement autour du troupeau (motivation, stabilité…). « Inspirés des pratiques d’élevage pastoral, les parcours permettent d’évaluer les chiens sur leur obéissance, l’approche des brebis, la régularité des lignes lors de la conduite du troupeau et l’efficacité lors du tri et de la mise en parc » précise Antoine Brimboeuf, organisateur de la coupe de France 2019.

Plus d’informations sur lAFBC.net et venours.fr
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

À défaut de tonte, éliminer la laine souillée autour de la queue et de la vulve facilite la monte par les béliers.  © Ciirpo/Idele
Pas de tonte pendant la lutte
Avec le confinement lié au Covid-19, la tonte assurée par des tondeurs professionnels risque fort d’être reportée. Tondre plus…
Le site boutique.agneaudelaitdespyrenees.com propose des agneaux à commander jusqu'au 8 avril.
Un drive d’agneau de lait des Pyrénées en Béarn et Pays Basque
Dans les Pyrénées-Atlantiques, les coopératives Caoso, Axuria et AOBB se sont unies pour organiser une vente directe et proposer…
Bruno Damiens, éleveur de brebis allaitantes en Ardèche.
[Les éleveurs ovins face au coronavirus – 1] Des annulations et des incertitudes
Face aux mesures de confinement pour tenter d'endiguer l'épidémie de covid-19, les filières agricoles tentent de s'organiser. La…
Les professionnels ovins cherchent des chambres froides pour stocker provisoirement les agneaux abattus.  © D. Hardy
Les conséquences de l’engorgement du marché
Face à une offre excédentaire et une consommation morose, le principal risque est un engorgement du marché de la viande ovine,…
La prédation par le loup impacte fortement les résultats économiques de l'exploitation.
Le loup entraîne un surcoût de 4 600 à 12 100 euros par exploitation
La prédation par les loups entraîne des pertes de production et des frais de protection qui ne sont pas assez compensés par les…
Les dégâts de l'ours sont passés de 516 animaux domestiques tués ou blessés en 2018 à 1 173 en 2019. © M. Paunovic
Toujours plus d’ours, plus d’attaques, plus de victimes
52 ours ont tué au moins 1 173 animaux l’an dernier dans les Pyrénées.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre