Aller au contenu principal

Décès de Jean-Michel Anxolabéhère

Jean-Michel Anxolabéhère (au centre) était présent deux jours avant son décès au congrès de la FNO à Saint-Malo. © A. Villette
Jean-Michel Anxolabéhère (au centre) était présent deux jours avant son décès au congrès de la FNO à Saint-Malo.
© A. Villette

Personnage emblématique de la filière ovine, Jean-Michel Anxolabéhère a été emporté par une crise cardiaque le 24 avril, dans sa 46e année. Jean-Michel était éleveur de brebis laitières dans les Pyrénées-Atlantiques. Administrateur FNO depuis 2006, il était également président de la Fédération régionale ovine d’Aquitaine et avait piloté l’organisation du congrès 2013 de la FNO à Biarritz. Il portait haut et fort la défense de l’agriculture de montagne et des éleveurs ovins lait et s’était investi dans la Reconquête ovine, puis dans le programme Inn’Ovin pour sa région. Jean-Michel était aussi président de la chambre départementale d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques et de l’Association des chambres d’agriculture pyrénéennes.

Un homme de conviction, d’action et de dialogue

Son décès est un choc pour l’ensemble de ses collègues et amis de la filière ovine qui souhaitent lui rendre hommage. « C’est avec stupeur et une infinie tristesse que nous avons appris le dimanche qui suivait notre congrès, le décès de Jean-Michel, a déclaré Michèle Boudoin, la présidente de la FNO, en renouvelant ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches. Acteur incontournable du conseil d’administration de la FNO, il contribuait par ses interventions à l’avancement de la réflexion et était un fervent défenseur du consensus, des équilibres à préserver entre régions et systèmes, de la diversité même qui fait la force de notre secteur et de la nécessité du collectif pour être plus fort. Merci Jean-Michel pour cette voie tracée, nous espérons être à la hauteur de ton ambition pour trouver les solutions qui permettent de relever les défis qui s’offrent à nous. » Le ministre de l’Agriculture a également tenu à saluer « l’homme de terrain, de conviction, d’action et de dialogue. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Si la plupart des randonneurs se montrent respectueux du travail des bergers, certains échanges peuvent être tendus lorsque les brebis se font dispersées ou que les chiens sont aux abois. © B. Morel
" Vis ma vie de berger "
Joseph Boussion, alias Carnet de Berger sur Facebook, s’est donné pour mission de faire connaître la vie en estive aux…
La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
L’Assemblée Nationale a adopté mercredi 27 mai une loi pour renforcer la transparence de l'information du consommateur sur les produits agricoles et alimentaires. Le texte reprend des mesures votées en octobre 2018 dans la loi Alimentation (Egalim).
Les mots "saucisse" et "steak" réservés à la viande
La loi relative à la transparence de l’information sur les produits agricoles et alimentaires renforce l'étiquetage sur l'origine…
Les équipements de contention sont trop mal adaptés aux contraintes du parage des onglons. © DR
Parage des onglons : peut (beaucoup) mieux faire
Dans le cadre d’Am’TravOvin, des ergonomes ont observé des chantiers de parage des onglons pour proposer des repères permettant d…
Le drone, la télécommande et les deux batteries de rechange pèsent un kilo et peuvent être facilement mis dans le sac ou une grande poche. © N. Schneidermann
Un drone pour garder les brebis
Depuis l’an dernier, Nicolas Schneidermann se sert d’un drone pour rabattre ses brebis et surveiller son troupeau. Il milite pour…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre