Aller au contenu principal

Agneaux de bergerie
De l´influence de la castration et du rationnement

Des essais ont été menés à la Station expérimentale de Carmejane afin d´étudier l´influence de la castration au sevrage et du rationnement de la quantité de concentré sur la qualité du gras des carcasses.


Les résultats de trois essais successifs menés à la station de l´Institut de l´Elevage de Carmejane (04) ont été présentés lors de la Journée portes ouvertes *. Les travaux réalisées allient deux techniques, la castration au sevrage et le rationnement de la quantité de concentré pour améliorer la qualité du gras notamment afin de faciliter l´agrément des carcasses au Label Rouge.

Le rationnement constant allonge la durée d´engraissement
Un lot témoin est alimenté avec du foin en libre-service 50 % d´orge et 50 % de complémentaire azotée. Le lot castré au sevrage reçoit la même alimentation. Un troisième lot est rationné : il a été testé sur plusieurs niveaux de rationnement : 800 g de concentré par jour après le sevrage avec 300 g de foin et de la paille d´orge à volonté ou évolution du rationnement après 30 kilos (80 % de l´énergie consommée par le témoin).
Sur agneaux Préalpes sevrés à 68 jours, l´abattage a été réalisé à poids constant. On retiendra que le rationnement évolutif évite un allongement excessif de la durée d´engraissement. Le coût alimentaire est plus élevé et l´indice de consommation est supérieur en moyenne de 1,3 point par rapport au témoin. Le rationnement constant allonge d´un mois la durée d´engraissement. C´est la difficulté majeure pour le label César d´autant que ce rationnement engendre un surcroît de travail par rapport à l´alimentation à volonté et que la quantité de foin consommé est doublée.

La castration produit un gras de meilleure tenue
Note positive pour la castration qui produit un gras de meilleure tenue : les carcasses sont bien conformées et leur rendement est plus élevé d´1,7 point. En revanche, la durée d´engraissement s´allonge de 6 jours et la vitesse de croissance diminue de 17 % en comparaison avec les témoins.
Deux autres essais menés sur des agneaux femelles afin d´étudier l´augmentation du poids de carcasse (trop souvent insuffisant en label rouge) et la maîtrise de l´état d´engraissement montrent l´influence d´un taux bas (15 %) en matière azotée et d´un taux haut (20 %). En fait, l´accroissement de l´apport protéique durant la finition n´a qu´un effet très marginal sur les performances zootechniques et le surcoût économique n´est pas rentabilisé par une amélioration du taux de labélisation.

* Cette Journée portes ouvertes à la Station expérimentale de Carmejane dans les Alpes de Haute Provence s´est déroulée en décembre dernier autour du thème "Comment engraisser à point les agneaux de bergerie afin qu´ils s´inscrivent dans une démarche de qualité ?



Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
Les panneaux photovoltaïques permettent à l'herbe de continuer sa pousse même en été et pourvoient les brebis en ombre. © E. Mortelmans
Des surfaces additionnelles grâce à l’agrivoltaïsme
Emmanuel Mortelmans bénéficie de surfaces de pâturage additionnelles pour ses brebis grâce à la centrale photovoltaïque proche de…
Cindy Simon, 25 ans, est à la tête d’une exploitation de polyculture élevage de 139 hectares. © A. Peucelle
Je cherche à améliorer les performances du troupeau 
Dès son arrivée sur l’exploitation familiale en 2016, Cindy Simon, à Bonnet dans la Meuse, a cherché à moderniser l’atelier ovin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre